Actualisé 17.06.2017 à 15:23

Genève

L'intégration des migrants se fait au pas de course

Une équipe de requérants d'asile a pris part au Tour du Canton de Genève. Rencontre mercredi à l'arrivée de l'ultime étape, à Bellevue (GE).

de
Julien Culet
1 / 10
L'équipe de Flag21 avait rendez-vous deux heures avant le départ devant la gare Cornavin.

L'équipe de Flag21 avait rendez-vous deux heures avant le départ devant la gare Cornavin.

jcu
Migrants, membres de l'association et coureurs employés de l'Hospice général tous réunis avant le départ de la dernière étape.

Migrants, membres de l'association et coureurs employés de l'Hospice général tous réunis avant le départ de la dernière étape.

André Obeid
L'organisation de la course a permis aux coureurs les plus rapides de l'association de partir dans le premier groupe.

L'organisation de la course a permis aux coureurs les plus rapides de l'association de partir dans le premier groupe.

André Obeid

Ils ont obtenu de bons résultats mais le plus important était ailleurs. Une vingtaine de réfugiés réunis par l'association Flag21 ont participé pendant un mois au Tour du Canton de Genève. La 4e et dernière étape se déroulait mercredi à Bellevue. Ils participaient sous les couleurs de l'Hospice général. «J'ai couru pour m'intégrer et faire partie d'un groupe. J'aimerais bien refaire d'autres courses après», explique tout sourire l'Afghan Abdel Naziri, après 6,8 km d'effort. «Cela m'a permis de rencontrer des gens et de pratiquer mon français», renchérit de son côté son compatriote Kazini.

Pour d'autres le but était surtout sportif. Daniel Welday s'est classé 3e au général. Mais, après la course, il ne pouvait cacher sa déception: «Je ne suis pas content, je voulais gagner». L'Erythréen, qui enchaîne les bonnes performances depuis un an qu'il vit à Genève, est tombé, a fini en boitant et a perdu sa 2e place, sur ce parcours piégeux.

Les migrants ont reçu les conseils d'une coach bénévole pour la nutrition, la préparation ou encore l'échauffement. «Avec les entraînements commun, on leur a permis de tisser des liens entre eux», précise Abena. «Pour les migrants, c'est épanouissant d'être dans une autre ambiance qu'au quotidien», juge Mugisho, membre de Flag21 et lui-même réfugié congolais (RDC).

Nouvelle app

Nouvelle app

L'Hospice général entend également répondre aux besoins des migrants grâce à une application. Cela prendra d'abord la forme d'un site internet, qui sera lancé à la fin du mois. Nommé «Bonjour Genève», il recensera aussi bien les activités pouvant intéresser les requérants d'asile que les informations pouvant leur être utiles dans leurs démarches administratives. C'est au cours de la création de l'application que l'association Flag21, qui participait au Tour du Canton, s'est formée.

Association pour cibler les envies des nouveaux arrivants

Association pour cibler les envies des nouveaux arrivants

La participation au Tour du Canton est la première initiative de l'association Flag21. Elle a été créée il y a deux mois par des employés de l'Hospice général, des bénéficiaires de l'aide sociale ou encore des migrants. Son but est de chercher des activités qui plaisent aux migrants pour favoriser leur intégration. D'autres actions, notamment culturelles, comme du théâtre ou de la musique, sont d'ores et déjà prévues.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!