Etats-Unis: L'intelligence artificielle élevée au rang de divinité

Publié

Etats-UnisL'intelligence artificielle élevée au rang de divinité

Empêtré dans un conflit judiciaire, l'ex-ingénieur du géant Google Anthony Levandowski a fondé l'organisation religieuse «Way to the Future».

par
man
Anthony Levandowski, 37 ans, cumule les fonction de patron et de président de Way of the Future.

Anthony Levandowski, 37 ans, cumule les fonction de patron et de président de Way of the Future.

Keystone/AP/Eric Risberg

Anthony Levandowski peut ajouter une nouvelle ligne à son CV. Connu pour être l'un des pionniers de la voiture autonome, l'ex-ingénieur de Waymo, filiale d'Alphabet (Google), s'est fait prophète d'un nouveau Dieu: l'intelligence artificielle.

Cette figure de la Silicon Valley a créé une organisation religieuse à but non lucratif, révèle «Wired». Baptisée «Way to the Future» (en français: la voie du futur), elle vise à «développer et promouvoir la réalisation d'une divinité basée sur l'intelligence artificielle» pour «améliorer la société», selon les statuts relayés par la revue spécialisée. Ces documents ont été déposés en Californie en septembre 2015, soit avant que l'Américain ne quitte Waymo et ne lance sa start-up Otto, spécialisée dans les camions à conduite autonome, rachetée par Uber.

Fervent croyant en la «singularité», moment où, selon les futurologues, l'intelligence artificielle surpassera l'intelligence humaine, Anthony Levandowski veut peut-être s'assurer avec cette nouvelle religion d'être du bon côté, lorsque ce jour J arrivera, note avec humour le site Engadget. D'autres le soupçonnent plutôt d'avoir fondé une organisation exonérée d'impôts.

Accusé d'avoir dérobé 14 000 documents confidentiels à Waymo, Anthony Levandowski est aujourd'hui au cœur d'un procès pour vol de technologie entre la filiale d'Alphabet et l'app de voitures avec chauffeur Uber. Cette dernière l'a d'ailleurs licencié en mai dernier en raison de son refus de collaborer à l'enquête.

Ton opinion