L'interdiction de fumer fait mal aux pubs écossais
Actualisé

L'interdiction de fumer fait mal aux pubs écossais

Les recettes des pubs ont fondu de 11 % en Ecosse depuis l'entrée en vigueur il y a cinq mois de la loi interdisant le tabac dans tous les lieux publics.

Cette chute des revenus pourrait entraîner des fermetures d'établissements, estime la SLTA, qui représente environ 1800 des 5200 établissements écossais.

«Avant l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer, nous pensions que nous allions connaître une baisse d'environ 7 % de nos recettes», a déclaré le président de la SLTA, Paul Waterson. Il redoute que la situation ne s'aggrave encore avec l'hiver.

«Avant l'interdiction de fumer, on nous disait que nous allions bénéficier de la loi, en voyant arriver des hordes de gens qui fuyaient jusque-là l'atmosphère enfumée des pubs. Mais les chiffres que nous révélons montrent que ce n'est pas du tout le cas», a-t-il ajouté.

La loi, entrée en vigueur le 26 mars en Écosse, doit s'appliquer aussi en Angleterre au courant de l'année 2007. L'Irlande avait montré la voie dès 2004, en devenant le premier pays européen à interdire le tabac dans les lieux publics.

Boire à la maison

Les quelque 15 000 pubs et restaurants de l'Irlande avait également accusé un recul de leurs recettes de 3,3 % en un an, lors de la première année d'application de la loi. Mais ce recul s'inscrivait toutefois dans une tendance de moyen terme, de plus en plus d'Irlandais, comme les Britanniques d'ailleurs, choisissant actuellement de boire à la maison plutôt qu'au pub. (ats)

Ton opinion