Actualisé

Justice vaudoiseL'internement du babysitter violeur sera réexaminé

Babysitter violeur, il a été condamné, en 2008, à 6 ans de prison, puis à un internement. Celui-ci sera réexaminé, au grand désespoir de la maman de la jeune victime.

En juin 2008, le Tribunal du Nord vaudois condamne un jeune homme au pair, violeur d'une fillette de 5 ans à Payerne, à 6 ans de prison, puis à un internement. Le Tribunal cantonal vaudois vient d'accepter partiellement le recours du violeur. Le dossier a été renvoyé devant le Tribunal correctionnel de Lausanne. En juillet prochain, le Tribunal lausannois devra réexaminer le dossier d'un jeune homme qui se considérait lui-même comme dangereux.

L'auteur des faits subira une nouvelle expertise. Elle déterminera s'il faut prolonger la peine du condamné à un internement de durée indéterminée. «Quand j'ai appris que son recours était admis, je me suis effondrée», raconte, mercredi à La Liberté, la maman de la fillette. «Toutes les peurs, les culpabilités, les souffrances refoulées ont jailli d'un coup», témoigne la maman.

Depuis son arrestation, le condamné a déjà passé trois ans derrière les barreaux. Selon la loi, il pourrait même ressortir de prison dès qu'il aura purgé les deux tiers de sa peine, autrement dit dès l'an prochain. Une issue incompréhensible et inacceptable pour la famille de la victime.

Lors du procès, l'an dernier, le procureur avait souligné le caractère «pervers, menteur, manipulateur, rancunier et vindicatif» du prédateur rappelle le quotidien fribourgeois. Choquée de voir que le Tribunal cantonal se soucie de l'avenir du condamné, la maman de la fillette, a choisi de témoigner de sa souffrance, à l'instar des parents de Lucie, victime d'un pervers récidiviste.

(dbe)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!