Aviation américaine: L'iPad autorisé au décollage et à l'atterissage
Actualisé

Aviation américaineL'iPad autorisé au décollage et à l'atterissage

Les pilotes d'American Airlines ont désormais l'autorisation d'utiliser un iPad au décollage et à l'atterrissage de leur appareil.

Les pilotes de la compagnie américaine American Airlines ont obtenu de leur autorité de tutelle l'autorisation d'utiliser des tablettes iPad pendant les phases de décollage et d'atterrissage, ouvrant la voie à la généralisation du système.

American Airlines, comme United Continental ou la compagnie régionale Alaska Airlines, avait déjà équipé ses pilotes d'iPad pour remplacer les volumineux documents en papier qu'ils devaient transporter à chaque vol, mais l'utilisation de la tablette d'Apple restait interdite au moment des phases de vol dites «critiques», soit à moins de 3'000 mètres d'altitude.

La compagnie a obtenu pour ses pilotes l'autorisation d'utiliser l'iPad pendant toutes les phases du vol le 1er décembre, a déclaré à l'AFP Les Dorr, un porte-parole de l'Agence fédérale de l'aviation (FAA).

Une première

«American Airlines est la première grande compagnie à obtenir l'autorisation d'utiliser l'iPad comme sac de navigation électronique», a ajouté M. Dorr, soulignant que cette autorisation lui avait été accordée après une période d'évaluation de six mois.

Jusqu'à maintenant, les pilotes devaient transporter en moyenne quelque 12'000 feuilles de papier, pesant au total près de 16 kg : manuels d'opération, tableaux de navigation, journaux de bord, listes d'élements à vérifier ou informations météorologiques.

Outre un poids très réduit -la tablette pèse environ 700 g-, l'iPad doit permettre d'améliorer la sécurité à bord des vols, en facilitant l'accès des pilotes à des informations importantes.

Et si les passagers sont obligés d'éteindre tous leurs appareils électroniques au décollage et à l'atterrissage de leur avion, cette obligation ne s'appliquera pas aux tablettes utilisées dans la cabine de pilotage : déconnectées de leurs fonctionnalité Wifi, elles ne risquent pas de brouiller les systèmes de navigation de l'avion. (afp)

Ton opinion