San Francisco: L'iPhone 5 sera disponible dès fin septembre
Actualisé

San FranciscoL'iPhone 5 sera disponible dès fin septembre

La firme de Cupertino dévoile mercredi la nouvelle version très attendue de son populaire iPhone, pour laquelle les experts prévoient déjà la vente de plusieurs millions d'exemplaires.

L'objet de la conférence de presse, prévue à San Francisco (à suivre en direct à partir de 19h sur 20minutes.ch), en Californie, reste officiellement un mystère. Mais Apple a laissé entendre qu'il pourrait présenter à cette occasion son iPhone 5, en laissant deviner sur ses invitations un chiffre 5 assorti d'un message cryptique: «Il est presque là».

Le groupe présente généralement aussi à cette période de l'année les dernières améliorations apportées à ses baladeurs iPod.

Mais son emblématique téléphone, doté selon les dernières rumeurs d'un écran tactile plus grand que ses prédécesseurs et de connexions internet plus rapides, sera clairement la star de la journée. Il pourrait être commercialisé dès la fin du mois, et les analystes s'attendent à une explosion des ventes.

Plus grand lancement

«Cela va être le plus grand lancement de téléphone jamais vu: ils vont en vendre des millions et des millions d'unités, quel que soit ce qu'ils présentent» sur le marché, a assuré à l'AFP Van Baker, un analyste du cabinet de recherche Gartner.

Les experts de la banque Piper Jaffray ont estimé que l'iPhone pourrait se vendre à 10 millions d'exemplaires dans la première semaine suivant son lancement.

Leurs collègues de JPMorgan Chase affichent eux un objectif «raisonnable» d'environ 8 millions d'unités au 4e trimestre. Et ils relèvent que cela permettrait de doper le produit intérieur brut (PIB) américain de 3,2 milliards de dollars (3 milliards de francs), ce qui représenterait entre un quart et un demi point de pourcentage de croissance supplémentaire en rythme annualisé.

Numéro deux mondial

Apple n'est que numéro deux mondial des smartphones, avec 16,9% de part de marché au deuxième trimestre, contre 32,6% pour le sud- coréen Samsung, qui utilise majoritairement Android, le système d'exploitation de Google, d'après les estimations d'un autre cabinet, IDC.

Mais son iPhone est jusqu'ici le seul à provoquer un tel effet d'attente.

Pour les précédents iPhones déjà, «les consommateurs ont repoussé leurs achats jusqu'à ce que le nouveau modèle soit disponible. Puis ils se sont précipités pour avoir la dernière et meilleure version dès qu'elle a été mise en vente», rappelle Wayne Lam, un analyste du cabinet IHS.

Recul des ventes

De la même manière, les ventes de téléphones d'Apple sont tombées à 26 millions d'unités au deuxième trimestre, après 35 millions au premier, mais l'arrivée de l'iPhone 5 devrait nettement les faire rebondir, prédit IHS.

Conscient du raz-de-marée que risquait de provoquer l'iPhone, plusieurs fabricants concurrents se sont lancés récemment dans une course pour présenter de nouveaux modèles avant Apple.

«Reconnaissons-le, les annonces de Nokia et de Motorola (la semaine dernière ndlr) n'ont pas vraiment enflammé les gens», a noté Van Baker. (ats)

En direct sur 20 minutes

Suivez la conférence de presse en temps réel sur notre site internet ce soir dès 19h.

Ton opinion