Nucléaire: L'Iran entame l'enrichissement de son uranium
Actualisé

NucléaireL'Iran entame l'enrichissement de son uranium

Malgré la menace renouvelée d'un nouveau durcissement du régime de sanctions des Nations unies, l'Iran a débuté l'enrichissement de l'uranium destiné à sa centrale de recherche, sous le contrôle de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA).

Les scientifiques ont injecté 25kg d'uranium à 3,5% dans les centrifugeuses de la centrale de Natanz, au sud de Téhéran. Les inspecteurs de l'AIEA étaient présents pendant le processus.

Le chef de l'agence iranienne à l'énergie atomique Ali Akbar Salehi a toutefois affirmé que l'Iran ne procéderait pas à cet enrichissement de ses stocks si les puissances occidentales lui fournissaient le combustible -ce que propose l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) soutenue par les Six (USA, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne). «Dès qu'elles nous fourniront du carburant, nous arrêterons la production de (l'uranium NDRL) 20%», a-t-il déclaré lundi soir à la télévision d'Etat.

Dimanche, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait ordonné le lancement de la production d'uranium enrichi à 20%, une décision qui devrait renforcer les interrogations de la communauté internationale quant aux véritables intentions de Téhéran. (afp)

Ton opinion