L'Iran excède les Américains
Actualisé

L'Iran excède les Américains

L'enrichissement de l'uranium continue en Iran, malgré l'ultimatum de l'ONU. L'espoir repose désormais sur la diplomatie.

Comme attendu, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a constaté hier que l'Iran a poursuivi l'enrichissement de son uranium. L'Iran a même relancé ses activités dans ce domaine à l'approche de la date butoir du 31 août fixée par le Conseil de sécurité des Nations Unies, affirme l'AIEA dans un rapport distribué à Vienne.

Dans son rapport, l'AIEA souligne également que «les inspecteurs n'ont découvert aucune preuve concrète que le programme nucléaire de l'Iran est de nature militaire».

Malgré cette nuance, le président américain, George W. Bush, a immédiatement réclamé des «conséquences» à l'attitude de l'Iran. Les Etats-Unis affirment que les puissances impliquées dans la crise iranienne devraient commencer à discuter de mesures contre l'Iran dès la semaine prochaine.

«Nous ne devons pas permettre à l'Iran de développer l'arme nucléaire», a martelé M. Bush. Hier encore, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a pourtant assuré que son pays ne renoncerait «jamais à son droit manifeste à une technologie nucléaire pacifique».

D'après certains diplomates, l'Iran a refusé de suspendre ses activités d'enrichissement de son uranium et n'a pas répondu à toutes les questions de l'AIEA afin de conserver des atouts dans son jeu en vue de futures négociations. Le bal diplomatique devrait d'ailleurs reprendre la semaine prochaine.

(ats)

Ton opinion