Crise: L'Irlande injecte 7 milliards dans ses deux principales banques
Actualisé

CriseL'Irlande injecte 7 milliards dans ses deux principales banques

Le gouvernement irlandais a annoncé mercredi qu'il allait injecter sept milliards d'euros dans Allied Irish Banks et Bank of Ireland, les deux principales banques du pays.

En retour, elles se sont engagées à faciliter l'accès au crédit et à baisser les salaires de leurs dirigeants.

«L'Etat n'a pas l'intention de prendre le contrôle de ces banques», a déclaré Brian Lenihan, ministre des Finances irlandais, lors d'une conférence de presse. Allied Irish Banks et Bank of Ireland recevront chacune 3,5 milliards d'euros en échange d'actions préférentielles émises en faveur de l'Etat, assorties d'un dividende fixe de 8%.

Dublin détiendra 25 % des actions ordinaires des deux établissements, qui ne verseront pas de bonus aux cadres dirigeants ni n'augmenteront les salaires au titre des exercices 2008 et 2009.

Brian Lenihan n'a pas annoncé de schéma de type «banque poubelle», qui reprendrait les actifs dits «toxiques» des banques, mais a précisé que le gouvernement étudierait des pistes visant à réduire l'exposition des établissements à cette catégorie d'actifs. Il a ajouté que les sommes injectées étaient suffisantes pour protéger les fonds propres des banques. (ats)

Ton opinion