Allemagne: L'islam de plus en plus rejeté par les Allemands
Actualisé

AllemagneL'islam de plus en plus rejeté par les Allemands

Plus de la moitié des Allemands (58,4%) estiment qu'il faut considérablement restreindre la pratique de l'islam en Allemagne.

58,4% des Allemands considèrent qu'il faut restreindre la pratique de l'Islam en Allemagne.

58,4% des Allemands considèrent qu'il faut restreindre la pratique de l'Islam en Allemagne.

Une étude sur la pratique de l'Islam en Allemagne a été publiée mercredi, en plein débat sur l'intégration.

55,4% des personnes interrogées indiquent en outre comprendre que «pour certaines personnes les Arabes soient désagréables», selon cette étude «Crise dans l'Allemagne moyenne» publiée par la Fondation Friedrich-Ebert, proche du Parti social-démocrate (SPD, opposition).

Plus généralement, environ un tiers des personnes interrogées (34,3%) considèrent que les étrangers ne viennent en Allemagne que pour profiter des prestations sociales. «En 2010 on assiste à une augmentation significative des prises de position anti-démocratiques et racistes», a souligné l'un des auteurs de l'étude, Oliver Decker, lors d'une présentation à Berlin.

«On assiste toutefois à un changement», a expliqué un des autres auteurs, Elmar Brähler. «Après le 11 septembre, c'étaient les Arabes qui représentaient un danger et tout à coup aujourd'hui ce sont les Turcs».

Le débat sur l'intégration des quelque 4 millions de musulmans - dont 45% disposent de la nationalité allemande - a pris un tour polémique depuis la publication fin août d'un brûlot anti-islam rédigé par un dirigeant de la banque centrale allemande, qui a depuis démissionné, également responsable du SPD.

Dans ce pamphlet, gros succès de librairie, Thilo Sarrazin dénonce notamment le déclin de l'Allemagne qu'il voit «s'abrutir» sous le poids des immigrés musulmans. Vilipendé par les responsables politiques, Thilo Sarrazin a reçu le soutien d'une majorité d'Allemands.

A l'inverse, le président fédéral Christian Wulff, membre de l'Union démocrate-chrétienne (CDU), a été attaqué par les milieux conservateurs pour avoir récemment affirmé que l'islam faisait désormais aussi partie de l'Allemagne. (ats)

Ton opinion