Actualisé 16.06.2018 à 12:10

MigrationL'Italie interdira encore l'accès de ses ports

Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, qui a déjà refusé d'accueillir l'Aquarius, a averti que les organisations non-gouvernementales «devront chercher d'autres ports».

Matteo Salvini persiste et signe: les ports italiens resteront fermés aux ONG qui transbordent des migrants.

Matteo Salvini persiste et signe: les ports italiens resteront fermés aux ONG qui transbordent des migrants.

Keystone

Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a une nouvelle fois interdit samedi l'accès aux ports italiens à deux navires d'une ONG naviguant au large des côtes libyennes, a-t-il déclaré sur Facebook. L'Italie avait déjà refusé d'accueillir l'Aquarius.

«Alors que le navire Aquarius navigue vers l'Espagne (arrivée prévue dimanche matin) deux autres navires d'ONG battant pavillon des Pays-Bas (Lifeline et Seefuchs) sont arrivés au large des côtes libyennes, en attente de leur cargaison d'être humains abandonnés par les passeurs», a déclaré M. Salvini qui est aussi vice-premier ministre et chef de file de la Ligue (extrême droite).

«Que ces messieurs sachent que l'Italie ne veut plus être complice du business de l'immigration clandestine, et il devront donc chercher d'autres ports (non italiens) vers lesquels se diriger. En ministre et en père, je le fais pour le bien de tous», a ajouté M. Salvini.

Crise politique

Il refuse l'accès des ports italiens aux ONG car, selon lui, certaines de ces organisations seraient les complices des passeurs. «Que le navire s'appelle Aquarius ou See-Watch 3 ne change pas grand chose, nous voulons mettre fin à ce trafic d'êtres humains et s'il y a d'autres navires, d'autres ONG battant pavillon étranger, nous tiendrons le même raisonnement», a affirmé cette semaine M. Salvini.

Une déclaration qui laisse la possibilité à d'autres bateaux, dont ceux de la marine italienne ou des gardes-côtes, de rejoindre les côtes italiennes avec des migrants secourus à leur bord. Tel sera le cas du navire de la marine américaine US Trenton, qui fait route vers un port italien non encore défini après avoir secouru en début de semaine une quarantaine de migrants dont l'embarcation avait fait naufrage à une vingtaine de milles des côtes libyennes.

Le refus de l'Italie, le 10 juin, d'accueillir l'Aquarius, un navire humanitaire avec plus de six cents migrants à son bord a plongé l'Europe dans une nouvelle crise politique sur la question migratoire. Le bateau s'est retrouvé sans destination, avant que l'Espagne ne propose de l'accueillir dans le port de Valence.

L'Aquarius dans les eaux espagnoles

Une partie des passagers a été transférée à bord de deux navires italiens. L'Aquarius passait samedi à la mi-journée au large de l'île de Majorque (archipel espagnol des Baléares), selon le site internet Marine Traffic, permettant de suivre en temps réel les mouvements des navires.

«Ils arriveront vraisemblablement dimanche vers 12h00 heures», a estimé le président de Médecins sans frontières (MSF) Espagne, David Noguera, cité dans le communiqué du gouvernement de la région de Valence. «Un navire militaire espagnol leur a souhaité 'la bienvenue'» dans les eaux espagnoles, selon ce communiqué. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!