Crise migratoire: L'Italie menace de fermer ses ports
Actualisé

Crise migratoireL'Italie menace de fermer ses ports

Plus de 10'200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye. L'Italie demande l'aide de l'Union européenne.

1 / 150
Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Keystone
L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

AFP/archive/photo d'illustration
Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

AFP

Les autorités italiennes ont appelé à l'aide mercredi l'Union européenne pour la prise en charge des migrants venant des côtes africaines. Elles ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, a-t-on déclaré de source proche du dossier.

«On ne peut plus continuer comme ça», a affirmé une source proche du gouvernement, après des informations de médias italiens faisant état d'une telle menace.

Selon ces médias, le représentant italien auprès de l'Union européenne, Maurizio Massari, a rencontré à Bruxelles le commissaire européen chargé de l'Immigration, Dimitri Avramopoulos, et lui a remis une lettre dans laquelle l'Italie explique qu'après les dernières arrivées massives de migrants sur ses côtes au cours des derniers jours, «la situation a atteint la limite du supportable».

Plus de 10'200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye, dont 5000 pour la seule journée de lundi, 3300 dimanche et 1900 mardi. Les garde-côte italiens coordonnent ces opérations de sauvetage en Méditerranée, mais de nombreux bateaux étrangers, y compris plusieurs affrétés par des ONG, y participent.

Situation ingérable

Tous ces migrants sont ensuite transportés vers des ports italiens où ils sont hébergés dans des centres d'accueil dont la capacité est saturée.

«Si on continue avec ces chiffres, la situation va être ingérable même pour un pays grand et ouvert comme le nôtre», a déclaré le président italien Sergio Mattarella à Ottawa, cité par les médias italiens.

L'Italie se plaint depuis des années d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire et aux arrivées grandissantes de migrants en provenance de Libye, et appelle à davantage de solidarité de la part de ses partenaires européens.

Selon le ministère italien de l'Intérieur, plus de 73'300 migrants sont arrivés sur le territoire national depuis le début de l'année, en hausse de plus de 14% sur la même période en 2016.

Selon le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), 2005 personnes sont mortes ou sont portées disparues depuis le début de l'année en tentant de traverser la Méditerranée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion