Actualisé 12.06.2012 à 20:38

Crise de la dette«L'Italie n'a pas besoin de plan de sauvetage»

L'Italie n'a pas besoin d'être renflouée pour surmonter la crise de la dette, a déclaré mardi le Premier ministre italien Mario Monti.

«L'Italie, même à l'avenir, n'aura pas besoin de l'aide du Fonds de soutien de la zone euro (FESF)», a dit M. Monti à ARD selon la presse italienne.

L'ancien commissaire européen, qui a démenti avec vigueur les rumeurs sur une éventuelle contagion à Rome de la crise européenne, a demandé aux marchés et aux observateurs de «ne pas se laisser gouverner par des clichés ou des préjugés».

«Je comprends que l'Italie ait pu être associée avec l'idée d'un pays indiscipliné dans le passé» mais «maintenant, elle est plus disciplinée que beaucoup d'autres pays européens», a-t-il dit. «Notre pays paie, à travers sa contribution financière proportionnelle (à l'UE), pour aider la Grèce, le Portugal, l'Irlande et à présent l'Espagne. Et maintenant, il paie aussi à travers des taux d'intérêts extrêmement élevés à cause des tensions sur les marchés», a-t-il ajouté.

Rome bataille pour écarter les craintes des marchés qu'il ne soit le prochain pays atteint par la crise de la dette, après l'aide promise à l'Espagne ce week-end et avant des élections à haut risque en Grèce ce dimanche, au cours desquelles le pays joue son maintien dans la zone euro. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!