Vague de froid: L'Italie se prépare au retour de la neige
Actualisé

Vague de froidL'Italie se prépare au retour de la neige

L'Italie se préparait jeudi à une nouvelle vague de froid intense et de neige. L'armée continuait de désencombrer des villages du sud de la péninsule, bloqués sous trois mètres de neige.

Les températures polaires ont déjà coûté la vie à 43 personnes en Italie depuis début février.

Les températures polaires ont déjà coûté la vie à 43 personnes en Italie depuis début février.

«Une vague de froid en provenance de l'Arctique commencera par toucher le nord-est de l'Italie puis elle se déplacera vers le sud», a indiqué Franco Gabrielli, le chef de la protection civile, désigné par le gouvernement pour gérer la nouvelle phase d'alerte.

La ministre de l'Intérieur Annamaria Cancellieri, qui rendait compte des évènements récents au parlement, a averti d'«une forte probabilité de nouveaux évènements atmosphériques exceptionnels» pendant le week-end.

Les météorologues italiens prévoient des rafales de vent glacial de type blizzard dès jeudi soir dans le nord et le retour de la neige entre vendredi soir et samedi sur Rome, ville habituée à des hivers très doux.

Le week-end dernier, la capitale avait déjà dû affronter les plus intenses chutes de neige depuis 27 ans avec jusqu'à 30 centimètres dans certains endroits et des scènes très inhabituelles de Romains en après-skis ou dévalant les pentes de certains parcs en snowboards.

43 morts

Le maire Gianni Alemanno, très critiqué pour la désorganisation de la semaine passée qui a entraîné un véritable chaos, l'interruption de la circulation du métro et des autobus, a distribué 4.000 pelles aux habitants et a renforcé les stocks de sel à 1.000 tonnes.

Dans toute l'agglomération de Rome, les voitures ne pourront circuler qu'avec des chaînes entre vendredi et samedi.

Le bilan de la vague de froid qui touche l'Italie depuis le 1er février est de 43 morts dont trois mercredi.

Des centaines de soldats ont été déployés dans la région montagneuse de Basilicate (sud-ouest) notamment pour se frayer un passage vers les habitants du village de Melfi, complètement enseveli sous plusieurs mètres de neige.

Dans le cadre d'un plan d'urgence, le gouvernement a fait activer des centrales électriques à huile qui devraient compenser la baisse des livraisons de gaz du géant russe Gazprom à l'Italie, en plus de la suspension provisoire de la fourniture de combustible à un certain nombre de grandes entreprises. (afp)

Ton opinion