Vaud: L'italien, star de la rentrée des classes
Actualisé

VaudL'italien, star de la rentrée des classes

La matu bilingue en anglais fait un carton. L'Etat étend son offre à la langue de Dante dès l'automne. Il n'oublie pas les séjours pour apprentis.

par
Francesco Brienza

Passer une année à étudier sous le soleil du Tessin: les candidats vaudois à la matu bénéficieront de cette alléchante opportunité pour la première fois l'an prochain. Vingt ans après l'apparition des échanges outre-Sarine, le Canton lance à la rentrée scolaire un projet-pilote de bac' bilingue français-italien. «L'an dernier, nous avons proposé le pendant anglophone du titre et il a suscité un élan extraordinaire, s'est félicitée Anne-Catherine Lyon, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture. Avec 120 inscrits, nous avons été dépassés. Il était dès lors naturel, nécessaire et cohérent de proposer la même chose dans la langue de Dante. Il en va aussi de la cohésion nationale.» Le projet a d'ailleurs été encouragé par la Conférence suisse des directeurs de l'instruction publique.

Travail de maturité rédigé en italien

En pratique, les deux semestres d'immersion dans la culture italophone se feront en 2e année. Ils ne coûteront rien de plus aux parents des candidats. Ces derniers devront toutefois travailler d'arrache-pied en 1ère pour obtenir les résultats minimum requis pour le grand départ. «A leur retour, ils rédigeront leur travail de maturité en italien et devront suivre un cours dans leur nouvelle langue», se réjouit l'élue.

Aussi pour les apprentis

Les apprentis ne sont pas en reste. Un autre projet-pilote leur est destiné. Entre 2015 et 2017, quarante d'entre eux effectueront un stage de longue durée au sein d'une entreprise en Angleterre, en Irlande ou en Allemagne.

Virage à Neuchâtel

Finies les sections dès la 9e année dans le canton! Comme l'a voulu le Grand conseil l'an dernier, les volées de secondaires ne sont plus cloisonnées en fonction de leurs résultats. Tous les enfants suivent donc le même cursus depuis ce lundi, à l'exception du français et des mathématiques, où ils restent séparés par niveaux. A noter qu'à Genève, les cours ne reprendront que lundi prochain.

Elèves à l'épreuve de l'anglais dès la 7e

A partir de lundi, la langue de Shakespeare sera enseignée dès la 7e année HarmoS, contre la 9e auparavant. Par ailleurs, la nouvelle organisation scolaire à deux niveaux se déploie désormais jusqu'en 11e et dernière année. Les premiers certificats labellisés selon la nouvelle Loi sur l'enseignement obligatoire seront donc délivrés. Les Vaudois seront 89781 (+0,9%) inscrits à l'école obligatoire et 35000 en post-obligatoire.

Ton opinion