Actualisé 24.03.2016 à 11:59

IrakL'offensive pour reprendre Mossoul à l'EI lancée

Les forces armées irakiennes ont lancé l'opération pour la reprise de la province de Ninive (nord), dont Mossoul est le chef-lieu, aux mains des jihadistes depuis juin 2014.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

L'offensive est partie de la région de Makhmour, où des milliers de soldats irakiens ont été déployés au cours des dernières semaines.

Soutenus par la coalition conduite par les Etats-Unis et par les peshmergas kurdes, les soldats irakiens ont progressé vers l'ouest jeudi matin, reprenant plusieurs villages aux combattants islamistes, a-t-on appris auprès de plusieurs sources militaires.

«La première étape de l'opération Fatah (conquête) a été lancée à l'aube pour libérer Ninive, et le drapeau irakien flotte sur plusieurs villages», dit l'armée dans un communiqué diffusé par la télévision d'Etat, faisant référence à la province dont Mossoul est le chef-lieu.

Des responsables irakiens ont déclaré que Mossoul serait reprise dès cette année mais en privé, beaucoup d'interrogent sur les capacités réelles d'une armée qui n'avait opposé aucune résistance sérieuse aux combattants de l'EI en juin 2014.

Les civils appelés à la prudence

Dans son communiqué, l'armée recommande aux civils de se tenir éloignés des bâtiments tenus par les insurgés, expliquant que ceux-ci pourraient être visés dans les jours à venir.

«Les forces irakiennes à Makhmour commencent à élargir la ligne de front», a déclaré de son côté le colonel Steve Warren, porte-parole de la coalition conduite par les Américains en Irak.

L'offensive lancée jeudi ramène les forces armées irakiennes à proximité de la ville pétrolière de Qayyara, sur les rives du Tigre, dont la reprise pourrait permettre d'isoler Mossoul de Haouija, également contrôlée par l'EI. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!