Ligue des Champions: L'OM arrache la victoire à l'Inter à la 93e minute
Actualisé

Ligue des ChampionsL'OM arrache la victoire à l'Inter à la 93e minute

Marseille a pris son temps, mais a fini par se jouer de l'Inter (1-0) en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Les Olympiens ont passé l'épaule à la 93e, sur une tête d'Andre Ayew.

Didier Deschamps et Claudio Ranieri ne sont pas réputés pour leur amour de l'attaque à outrance. Au Stade Vélodrome, leurs formations se sont logiquement et longtemps neutralisées. C'est finalement l'équipe en forme du moment qui a pris le pas sur celle qui doute depuis des semaines. L'OM a enchaîné un 16e match d'affilée sans défaite, l'Inter s'est pour sa part incliné pour la sixième fois lors des sept dernières rencontres.

Abusant de longs centres à destination de Brandao, les Marseillais se sont d'abord heurtés à la science du placement de la charnière centrale Lucio - Walter Samuel. Ils ont également tenté de tester les réflexes de Julio Cesar de loin (Benoît Cheyrou/9e et César Azpilicueta/20e), mais ont manqué de précision.

L'Inter n'a plus marqué depuis 360 minutes.

Andre Ayew a finalement pris le match en main. Le Ghanéen a vu ses coups de tête des 78e et 90e passer de peu à côté et être stoppée par Julio Cesar. Sa déviation du chef dans les arrêts de jeu a quant à elle fait mouche.

Les Intéristes n'ont pas profité de la Coupe d'Europe pour se refaire un moral. Malgré la présence sur le terrain au coup de sifflet initial de neuf vainqueurs de cette même compétition en 2010, l'Inter n'a désormais plus trouvé la faille depuis plus de 360 minutes. Diego Forlan a été tout près de débloquer sa formation à la 11e, mais Steve Mandanda a sorti sa volée d'une magnifique claquette. Mauro Zarate, en bonne position, a pour sa part écrasé sa frappe (37e). (ats)

Marseille-Inter Milan: déclaration

Claudio Ranieri (entraîneur de l'Inter Milan, au micro de Sky Sports): "On a fait un bon match où on a créé davantage qu'eux, on ne méritait pas de partir battu. Mais on a manqué de confiance, du petit plus de la chance qui n'est pas avec nous en ce moment, Julio (Cesar) n'avait pas eu de grosse parade à faire, ils n'avaient quasiment pas tiré au but avant... C'est dommage de concéder le but sur une de leurs seules occasions, mais le match n'est pas fini, il reste 90 minutes, et avec un stade plein, la remontée est possible".

Ton opinion