Gland (VD): L'ombre de la faillite plane sur la chaîne Cats & Dogs
Actualisé

Gland (VD)L'ombre de la faillite plane sur la chaîne Cats & Dogs

L'enseigne connaît de graves difficultés. Faute d'argent, les stocks ne sont pas tous renouvelés. La direction veut croire au sauvetage.

par
Jérôme Faas
La société n'a pas prévu de licencier pour le moment. (Photo: dr)

La société n'a pas prévu de licencier pour le moment. (Photo: dr)

«Tous les magasins sont à moitié vides; les vendeuses disent que les commandes vont arriver, mais on ne me la fait pas», peste Cindy, habituée des magasins Cats & Dogs de La Côte. La situation est identique ailleurs en Suisse romande. Les rayons des 18 enseignes de la chaîne, spécialisée dans les articles animaliers, sont partiellement dégarnis.

L'entreprise ne veut toutefois pas entendre parler de faillite. Si certains vendeurs cherchent un job au cas où, d'autres y croient, par exemple aux Charmilles, à Genève: «On pense vraiment que ça peut s'arranger, on se bat!» Au siège, à Gland (VD), la directrice par intérim, Marie Repond, et la vice-présidente, Catherine Jolly, jouent cartes sur table. «C'est vrai, on connaît des difficultés financières. Mais nous espérons fermement ne pas en arriver à la faillite, bien que nous n'ayons aucune garantie. Nous faisons tout pour redresser la barre. Les perspectives d'assainissement sont sérieuses. Et des repreneurs s'annoncent spontanément.»

Cinquante-deux emplois sont en jeu, dont les leurs. Pour l'instant, tous les collaborateurs sont payés, ce que le syndicat Unia confirme. Ils le seront en tout cas jusqu'à la fin de l'année, assure Marie Repond. «C'est notre priorité.» Après, «on ne sait pas», concède-t-elle. Depuis deux mois, les stocks ne sont réassortis qu'en partie, au gré des moyens. «Nous prions nos clients d'être patients, et espérons recevoir de l'aide.» Quel élément pourrait débloquer la situation? De la générosité, disent-elles sans s'étendre sur les raisons de la crise, qu'elles n'imputent pas à la concurrence.

20 ans d’activité

Le premier magasin Cats & Dogs ouvre à Morges (VD) en 1993. Son fondateur est Nizar Dahmani.

L’enseigne se développe. En 1997, elle restreint ses activités à la Suisse romande.

En 1999, le père de Nizar Dahmani, Omar Dahmani, domicilié en Libye, acquiert la société.

En 2013, l’homme apparaît toujours au registre du commerce, bien qu’il soit décédé.

Ton opinion