Ebola: L'OMS annonce la fin de l'épidémie au Liberia
Actualisé

EbolaL'OMS annonce la fin de l'épidémie au Liberia

L'épidémie d'Ebola est terminée au Liberia, où 42 jours se sont écoulés sans nouveaux cas signalés, a annoncé samedi un responsable de l'Organisation mondiale de la santé.

1 / 268
29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

Keystone/Salvatore di Nolfi
15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

AP/Youssouf bah
14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

AFP/David Mcnew

L'agence de l'ONU appelle cependant à rester vigilants, en raison de la présence du virus en Guinée et en Sierra Leone voisines. «L'OMS déclare le Libéria exempt de la transmission du virus Ebola. Quarante-deux jours se sont écoulés depuis le dernier cas confirmé en laboratoire» et par conséquent, «l'épidémie d'Ebola au Libéria est terminée», a déclaré un responsable de l'OMS, Alex Gasasira.

Evoquant une «réalisation monumentale», M. Gasasira a salué le gouvernement et les populations du Libéria. L'épidémie, la plus grave depuis l'identification du virus en 1976, a fait plus de 4700 morts sur quelque 10'500 cas dans le pays, selon le dernier bilan de l'OMS publié mercredi.

La fin de l'épidémie est déclarée après 42 jours de surveillance - deux fois la durée maximale d'incubation du virus - sans aucun nouveau cas enregistré, selon les directives de l'OMS.

Cette annonce a été faite à Monrovia lors d'une cérémonie au siège de la cellule de crise anti-Ebola, en présence de la présidente libérienne. Ellen Johnson Sirleaf a rendu hommage à ses concitoyens, particulièrement aux personnels de santé, dont 189 ont péri à cause du virus.

Après la guerre civile

L'annonce de l'OMS a été saluée par plusieurs organisations: «véritable tournant pour le Libéria», d'après l'ONG Médecins sans frontières, «victoire sur un fléau qui a causé tant de mort et de souffrances» pour l'Unicef. La Croix-Rouge a dit célébrer la nouvelle, tout en étant «prudemment optimiste».

L'épidémie, apparue fin décembre 2013 dans le Sud guinéen, a frappé de plein fouet la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, où se comptent la plupart des 11'000 victimes, sur près de 26'600 cas recensés.

La fin de la propagation du virus au Libéria marque l'épilogue de plus d'une année de souffrances, contraintes, frustrations et sacrifices pour ce pays, qui se remettait de 14 ans de guerres civiles (250'000 morts entre 1989 et 2003).

Pour enrayer la progression du virus, le Libéria a fermé pendant plusieurs mois ses écoles, ses frontières et imposé un couvre-feu, entre autres mesures radicales.

Au paroxysme de l'épidémie, des malades étaient refoulés de centres de traitement saturés, des cadavres incinérés par dizaines et des familles confinées dans leurs maisons, sans vivres, sans eau. (ats)

Ton opinion