Actualisé

Virus H7N9L'OMS conseille de bien cuire les volailles

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé mardi de bien cuire les volailles pour éliminer les risques de contamination par le virus H7N9.

«Vingt échantillons ont été testés positif au H7N9 sur des marchés de volailles», a affirmé un porte-parole de l'OMS à Genève Gregory Hartl. Aucun échantillon n'a été testé positif sur les cochons ou dans les fermes, a-t-il ajouté.

«Même si ce n'est pas sûr à 100%, il semble bien que la source de l'infection soit d'origine animale et il faut se concentrer sur les marchés de volailles», a déclaré le porte-parole.

«Aucun signe de transmission d'homme à homme n'a été trouvé», a-t-il confirmé dix jours après que l'agence de l'ONU a été informée de cette nouvelle infection par les autorités chinoises. Les contacts des 24 cas confirmés dans quatre provinces de l'est de la Chine, dont huit morts, sont suivis par les autorités sanitaires chinoises.

Le virus tué

«S'il y a seulement une contamination de l'homme par l'animal, si l'on cuit proprement la volaille, le virus est tué», a expliqué le porte-parole de l'OMS. Les précautions à prendre sont de cuire la volaille au moins à 70 degrés et de s'assurer qu'aucune viande non cuite ne reste, a-t-il dit.

Il faut aussi se laver les mains après avoir manipulé les poulets, a indiqué le porte-parole, ne pas manger des animaux morts ou qui semblent malades ou avoir des contacts avec eux. Si une personne semble infectée, après avoir eu un contact avec de la volaille, il faut garder ses distances et le malade doit se rendre à l'hôpital pour un contrôle.

Le virus H7N9 est apparu chez l'homme pour la première fois en mars dans l'est de la Chine. L'OMS ne prévoit pas à ce stade de réunion d'experts ou le lancement d'une alerte pandémique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!