Grippe porcine: L'OMS demande à la Chine de partager ses vaccins
Actualisé

Grippe porcineL'OMS demande à la Chine de partager ses vaccins

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi soir la Chine à distribuer des vaccins à d'autres pays afin d'endiguer une éventuelle pandémie de grippe porcine.

Elle avait auparavant appelé la communauté internationale à se préparer à une deuxième vague probable de grippe porcine.

«Nous accueillerions très favorablement une initiative de la Chine visant à distribuer le vaccin à des pays en voie de développement qui en ont besoin», a déclaré Shin Young-soo, directeur régional de l'OMS pour le Pacifique-Ouest dans un communiqué.

Plus tôt vendredi, la directrice de l'OMS, Margaret Chan, avait appelé vendredi la communauté internationale à se préparer à une deuxième vague probable de grippe porcine, tout en soulignant que les gouvernements feront face au défi de la fourniture des vaccins.

«On ne peut pas dire si le pire est passé ou s'il est sur le point d'arriver», avait-elle déclaré dans un message vidéo enregistré, diffusé à l'ouverture d'un symposium de trois jours à Pékin sur la grippe en Asie-Pacifique. «Nous devons également nous préparer à une seconde, voire à une troisième vague, comme nous l'avons vu lors des précédentes pandémies», avait-elle ajouté.

Durant ce symposium, le ministre chinois de la Santé, Chen Zhu, a indiqué que la Chine développait un vaccin contre le virus A(H1N1). Une société pharmaceutique chinoise, Sinovac Biotech, a fait état cette semaine de résultats préliminaires positifs sur les tests cliniques de son vaccin.

L'OMS a annoncé au début de la semaine que les pays de l'hémisphère nord avaient commandé plus d'un milliard de doses de vaccin contre la grippe (A)H1N1 aux laboratoires pharmaceutiques qui ne devraient pouvoir en fournir qu'une quantité limitée au début de l'automne.

Le virus A(H1N1) de la grippe porcine a tué 1799 personnes sur la planète, la plupart sur le continent américain, depuis son apparition fin mars, d'après les dernières données de l'OMS. Au total, 170 pays ont eu des cas confirmés.

(ats)

Ton opinion