L'ONU accuse Amy Winehouse et Kate Moss
Actualisé

L'ONU accuse Amy Winehouse et Kate Moss

Un responsable des Nations Unies accuse les deux stars britanniques de vulgariser l'usage de drogue et d'inciter les jeunes à consommer de la cocaïne.

Antonio Maria Costa est le responsable du bureau des Nations Unies contre le crime et les stupéfiants en Grande-Bretagne.

Il s'est récemment exprimé au sujet de la consommation de drogue chez les jeunes anglais en fustigeant les stars affichant ouvertement leur consommation de drogue: «Regardez Kate Moss qui continue à signer des contrats très lucratifs alors qu'elle a été photographiée entrain de snifer de la cocaïne. Et des rockstars comme Amy Winehouse qui deviennent populaires en chantant 'Je ne veux pas aller en cure de désintox', même si elle aurait grandement besoin d'un traitement».

Antonio Maria Costa trouve honteux que l'on voit constamment dans les tabloïds britanniques des photos de stars comme Amy Winehouse ou Pete Doherty en pleine consommation de drogue.

Ce responsable de l'ONU estime que ce genre de comportement, de la part de célébrités, encourage la nouvelle génération de jeunes anglais à faire de même.

Des chiffres publiés le mois dernier affirment en effet que 6% des jeunes de la classe d'âge 16-24 ans ont admis avoir déjà pris des drogues dures, faisant ainsi de l'Angleterre le plus grand consommateur de cocaïne, à égalité avec l'Espagne.

Antonio Maria Costa est également inquiet pour le sort de l'Afrique, considéré comme un point majeur de transit de la drogue entre la Colombie et l'Europe. Le business de la drogue génère énormément de violence et de corruption sur ce continent.

«Un rail de coke consommé en Europe cause un nouveau désastre en Afrique, ajouté à sa pauvreté, son chômage de masse et ses pandémies».

Monsieur Costa espère donc que la cocaïne devienne «socialement inacceptable», comme l'est l'héroïne.

Ton opinion