Genève: L'ONU examine la situation des droits humains dans 16 pays
Actualisé

GenèveL'ONU examine la situation des droits humains dans 16 pays

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a ouvert lundi matin une session d'examen de la situation dans seize pays.

L'un des points forts sera le débat sur l'Iran, prévu le 15 février.

Jusqu'au 19 février, les 47 Etats membres du Conseil des droits de l'homme passeront en revue le Qatar, le Nicaragua, l'Italie, le Salvador, la Gambie, la Bolivie, les Fidji, Saint Marin, le Kazakhstan, l'Angola, l'Iran, Madagascar, l'Irak, la Slovénie, l'Egypte et la Bosnie-Herzégovine.

En Iran, la contestation de la réélection controversée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence le 12 juin 2009 se poursuit et se heurte à une intense répression. Le débat sur l'Iran doit également avoir lieu devant le Conseil des droits de l'homme alors que Téhéran célèbre le 31e anniversaire de la Révolution islamique de 1979.

Le prix Nobel de la paix de 2003, l'avocate iranienne Chirine Ebadi, a appelé dimanche les Iraniens à «protester pacifiquement» à l'occasion de ces célébrations, qui doivent culminer le 11 février.

Trois heures par pays

Le Conseil, réuni en séance plénière publique, doit consacrer trois heures à chacun des seize pays examinés.

En introduction, le Haut commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme présentera son propre rapport sur chacun des Etats passés en revue, ainsi que la compilation d'éléments recueillis auprès d'ONG ou de personnalités compétentes.

Des délégations des pays concernés présenteront ensuite les rapports établis par les autorités nationales et débattront avec les Etats membres du Conseil ainsi qu'avec les pays observateurs.

Une demi-heure est enfin dévolue, en général deux jours après le débat général, au rapport sur le pays examiné et qui reprend les recommandations émises en séance par les Etats membres du Conseil et les pays observateurs.

La procédure d'Examen périodique universel (EPU) doit permettre au Conseil des droits de l'homme de passer en revue en quatre ans la situation dans les 192 Etats membres de l'ONU. Engagé en avril 2008, le premier cycle de ce nouveau mécanisme doit s'achever en décembre 2011.

(ats)

Ton opinion