Corée du Nord : L'ONU inquiétée par la crise humanitaire
Actualisé

Corée du Nord L'ONU inquiétée par la crise humanitaire

L'ONU est «profondément préoccupée» par la crise humanitaire en Corée du Nord, après les inondations et les glissements de terrains causés par des pluies torrentielles en juillet.

Ces intempéries ont fait 169 tués, 400 disparus et 212 200 déplacés. Elles ont dévasté 650 km2 de terres cultivées dans un pays déjà en proie aux pénuries alimentaires, selon des chiffres donnés par les médias officiels à Pyongyang.

«L'ONU est profondément préoccupée par la situation humanitaire au Nord», a déclaré Ban Ki-moon lors d'une visite en Corée du Sud. «Nous sommes particulièrement attentifs aux problèmes de santé des jeunes enfants et aux dégâts causés par les sécheresses et les inondations récentes», a dit l'ancien ministre sud-coréen des Affaires étrangères.

Aide récemment

Les services des Nations unies concernés ont offert «l'aide nécessaire et prévoient de l'augmenter». Des équipes de l'ONU et de la Croix-Rouge se sont rendues dans les provinces affectées du Pyongan du Nord et du Sud (ouest du pays) pour évaluer les dégâts, faisant état d'un besoin urgent d'eau potable, de nourriture et de médicaments.

Les Nations unies estimaient en novembre dernier que trois millions de Nord-Coréens, sur une population de 24 millions, avaient besoin d'une aide alimentaire d'urgence. Le pays souffre de pénuries alimentaires chroniques et une déforestation sauvage a laissé ses terres vulnérables aux inondations.

Souhait évoqué par Ban

En février, les Etats-Unis avaient proposé 240 000 tonnes de denrées alimentaires à la Corée du Nord, en échange d'un moratoire sur son programme nucléaire et balistique. Mais Washington a retiré son offre après le lancement d'une fusée par Pyongyang en avril, qui semblait, selon les pays occidentaux, un essai déguisé de tir de missile.

Ce tir a également tendu les relations déjà exécrables entre les deux Corées. Ban Ki-moon a affirmé lundi qu'il oeuvrait pour «apaiser les tensions sur la péninsule (coréenne) et assurer la réconciliation» entre le Sud capitaliste et le Nord communiste, dirigé d'une main de fer depuis 1948 par la famille Kim.

(ats)

Ton opinion