Syrie: L'ONU négocie la libération des Casques bleus
Actualisé

SyrieL'ONU négocie la libération des Casques bleus

L'ONU négociait tous azimuts vendredi pour obtenir la libération des 43 Casques bleus enlevés par des rebelles syriens, qui assiègent également 72 autres soldats des Nations unies sur le plateau du Golan.

L'ONU «continue d'échanger avec un large éventail de personnes en Syrie et rassemble tous ses efforts pour assurer la sécurité de son personnel», a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole de l'instance internationale.

«Des discussions sont en cours», a-t-il poursuivi, se refusant à donner davantage de précisions.

Selon lui, l'ONU s'est notamment tourné «vers des Etats qui pourraient avoir une certaine influence sur les rebelles armés pour les inciter à libérer sains et saufs les soldats de la paix».

Les Nations Unies avaient annoncé jeudi la capture de 44 soldats fidjiens (chiffre ensuite révisé à 43) tandis que 81 Casques bleus philippins (révisé à 72) étaient bloqués sur deux sites dans le plateau du Golan. Les rebelles syriens, dont certains ayant des liens avec le front al-Nosra, ont été pointés du doigt.

La Force de l'ONU chargée de l'observation du désengagement (UNDOF) dans le Golan compte 1'223 hommes issus de six pays (Inde, Fidji, Philippines, Irlande, Pays-Bas, Népal). Son mandat vient d'être renouvelé pour six mois, jusqu'au 31 décembre 2014. (afp)

Ton opinion