L'ONU proroge son régime de sanctions visant les milices
Actualisé

L'ONU proroge son régime de sanctions visant les milices

New York - Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé de six mois le régime de sanctions en République démocratique du Congo (RDC).

Il a reconduit l'embargo sur les armes, les mesures de contrôle du trafic aérien et les sanctions individuelles contre certaines personnes.

Dans sa résolution 1771, déposée par la France et adoptée à l'unanimité de ses quinze membres, le Conseil a reconduit vendredi jusqu'au 15 février les dispositions de ce régime.

L'embargo sur les armes vise uniquement les multiples milices armées qui sévissent aux frontières du pays. Il date de 2003 et est applicable depuis 2005 sur tout le territoire de la RDC.

La résolution reconduit aussi les sanctions individuelles -gel des avoirs financiers et interdiction de voyager- à l'égard des personnes qui seraient considérées comme entravant la mise en oeuvre de l'embargo.

La résolution proroge également l'exigence d'un contrôle strict, à exercer par tous les pays de la région, de tous les aérodromes civils ou militaires et de tous les déplacements aériens, notamment par la vérification des documents de bord, des licences des pilotes et des plans de vol.

Le Conseil réexaminera les principales mesures de la résolution 1771 d'ici au 15 février, à la lumière des progrès accomplis dans la réforme du secteur de la sécurité, ainsi que dans le processus de désarmement, démobilisation, rapatriement ou réinsertion des groupes armés congolais et étrangers.

(ats)

Ton opinion