RDC Kinshasa: L'opposant Badibanga, premier ministre de Kabila
Actualisé

RDC KinshasaL'opposant Badibanga, premier ministre de Kabila

En vertu d'un accord politique, le président Joseph Kabila a nommé le député de l'opposition Samy Badibanga, chef de gouvernement.

1 / 76
Après un malaise qui a duré 12 minutes, Felix Tshisekedi  a prêté serment comme nouveau président de la République démocratique du Congo. (Jeudi  24 janvier 2019)

Après un malaise qui a duré 12 minutes, Felix Tshisekedi a prêté serment comme nouveau président de la République démocratique du Congo. (Jeudi 24 janvier 2019)

Keystone
Une accolade entre Felix Tshisekedi (à droite) et le président sortant Joseph Kabila   (Jeudi  24 janvier 2019

Une accolade entre Felix Tshisekedi (à droite) et le président sortant Joseph Kabila (Jeudi 24 janvier 2019

AFP
La Cour constitutionnelle a officiellement proclamé l'opposant Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo (RDC). (Dimanche 20 janvier 2019)

La Cour constitutionnelle a officiellement proclamé l'opposant Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo (RDC). (Dimanche 20 janvier 2019)

AFP

Est-ce une lueur d'espoir dans la crise politique et les violences qui secouent depuis des mois la République démocratique du Congo (RDC)? Le président congolais Joseph Kabila a nommé jeudi le député de l'opposition Samy Badibanga au poste du Premier ministre dans le cadre d'un accord politique signé en octobre entre la majorité et une frange minoritaire de l'opposition en République démocratique du Congo.

Report des élections

«Est nommé Premier ministre, Badibanga Ntita Samy», président du premier groupe parlementaire de l'opposition à l'Assemblée nationale, indique une ordonnance présidentielle lue à la télévision publique.

Les signataires de l'accord politique avaient convenu du report des élections à une date indéterminée et de la mise en place d'un gouvernement d'union nationale dirigé par un Premier ministre issu de l'opposition, à l'issue d'un «dialogue national».

Accord rejeté par Étienne Tshisekedi

Cet accord est rejeté par le «Rassemblement», la majeure partie de l'opposition réunie autour du parti de l'opposant historique Étienne Tshisekedi, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) qui avait boycotté le «dialogue national».

M. Badibanga est le président du groupe parlementaire UDPS à la chambre basse du parlement, dont les 42 membres ont été radiés de ce parti en février 2012 par M. Tshisekedi, arrivé deuxième à la présidentielle de novembre 2011 remporté par M.Kabila.

La RDC traverse une crise politique profonde depuis cette réélection dont les résultats ont été contestés. La crise a été aggravée par le report à une date indéterminée de la présidentielle qui devait avoir lieu avant la fin 2016.

La nomination de M. Badibanga intervient 48 heures après un discours de M. Kabila devant le congrès au cours duquel il avait dit avoir assigné au gouvernement qui sera dirigé par le nouveau Premier ministre la mission principale d'organiser les prochaines élections.

M. Kabila est au pouvoir depuis 2001, son mandat prend fin le 20 décembre et la constitution lui interdit de se représenter. (nxp/afp)

Journaliste tué

Hommes armés - Un journaliste de la radiotélévision publique a été abattu par balles dans la nuit de lundi à mardi dans le centre de la République démocratique du Congo, un assassinat condamné par plusieurs organisations qui dénoncent la multiplication des «attaques ciblées» contre la presse dans ce pays.

Marcel Lubala de la RTNC (Radio télévision nationale congolaise) a été abattu dans la nuit de lundi à mardi alors qu'il dormait paisiblement avec sa famille à Mbuji-Mayi, a déclaré à l'AFP Joseph Boucard Kasonga Tshilunde,

(NewsXpress)

Ton opinion