Syrie: L'opposition accuse le régime d'attaquer l'ONU
Actualisé

SyrieL'opposition accuse le régime d'attaquer l'ONU

Le Conseil national syrien a accusé le régime de Bachar al-Assad d'être derrière l'attaque menée mercredi au passage d'un convoi des observateurs de l'ONU blessant six soldats de l'armée syrienne.

«A travers ces attaques, la politique du régime vise à éloigner les observateurs du terrain alors que le peuple syrien demande qu'on augmente leur nombre», a affirmé à l'AFP Samir Nachar, membre du bureau exécutif du Conseil national syrien (CNS).

Une charge a explosé mercredi à l'entrée de Deraa (sud) au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU à bord duquel se trouvait le chef de la mission, le général Robert Mood, blessant six soldats, selon un photographe de l'AFP.

«Les manifestants veulent les observateurs car ils représentent un gage de sécurité. Grâce à eux, le peuple peut s'exprimer à travers les manifestations pacifiques», a-t-il ajouté.

Première attaque contre les observateurs depuis le cessez-le-feu

Il a accusé le régime de vouloir «corroborer sa théorie sur la présence de terroristes et de salafistes en Syrie, ce qui est contraire à la réalité».

Le régime ne reconnaît pas la contestation qu'il réprime dans le sang depuis mars 2011 et assimile la rébellion à du terrorisme.

C'est la première fois qu'une explosion se produit au passage des observateurs déployés depuis le 15 avril pour surveiller le cessez-le-feu annoncé le 12 avril. (afp)

Ton opinion