Election en Iran: L'opposition iranienne entend à nouveau manifester mardi
Actualisé

Election en IranL'opposition iranienne entend à nouveau manifester mardi

Les manifestants ont appelé à de nouveaux rassemblements mardi en Iran.

Lundi, une milice islamique avait tué un homme à Téhéran alors que plusieurs centaines de milliers de personnes battaient le pavé pour contester les résultats de la présidentielle.

Les partisans du candidat réformateur Mirhossein Moussavi contestent l'issue du scrutin qui a vu le président Mahmoud Ahmadinejad réélu dès le premier tour. Ils estiment que son élection a été «volée».

«Demain à 17h00 (14h30 en Suisse) sur la place Vali-ye Asr», scandaient lundi des participants à la manifestation organisée à Téhéran. Le lieu de rendez-vous est un des principaux carrefours de la capitale iranienne.

De nouvelles manifestations, si elles conservent la même ampleur, pourraient poser un défi de taille aux autorités qui maintiennent un ordre strict depuis trente ans.

Le président américain Barack Obama s'est dit «profondément troublé» par ces violences post-électorales. «Le processus démocratique, la liberté d'expression, la capacité des peuples à s'opposer pacifiquement, toutes ces valeurs sont universelles et doivent être respectées», a-t-il dit.

Il s'est inscrit dans la lignée des dirigeants européens qui avaient appelé Téhéran à ne pas recourir à la force contre les opposants et à mener à bien une enquête sur les résultats de l'élection présidentielle.

(ats)

Ton opinion