Actualisé 13.07.2012 à 12:13

GenèveL'Orchestre de la Suisse Romande décapité

Le directeur général de l'institution, Miguel Esteban, n'exerce plus ses fonctions de directeur général, annonce un communiqué laconique.

de
Jérôme Faas
Le président de l'OSR Metin Arditi (gauche) et Miguel Estaban étaient tout sourire lors de la présentation de la saison 2012-2013 en avril

Le président de l'OSR Metin Arditi (gauche) et Miguel Estaban étaient tout sourire lors de la présentation de la saison 2012-2013 en avril

Pas de formule d'usage, aucun voeu de plein succès futur, pas plus de remerciements. Le très bref communiqué de presse de l'Orchestre de la Suisse Romande (OSR), tombé ce vendredi matin, laisse peu de place à l'interprétation: en se bornant en deux lignes à annoncer que Miguel Esteban «n'exerce plus les fonctions de directeur général dans notre institution», il laisse deviner en creux un départ forcé.

Cette version est confirmée par différentes sources. Et encore renforcée par le fait que l'orchestre n'a pour l'heure nommé aucun remplaçant.

«Tout va bien dans la maison»

Interrogé par l'ATS sur les raisons de ce départ, le président de la fondation de l'OSR Metin Arditi se retranche derrière le dossier en cours. Il assure toutefois que «tout va bien dans la maison». Tous les services continueront à fonctionner normalement le temps de trouver un remplaçant, souligne M.Arditi.

L'OSR a entamé sa saison 2012-2013 sous le signe des changements avec les arrivées conjointes de Miguel Esteban et du nouveau directeur artistique et musical Neeme Järvi. Pour la première fois un chef invité principal a aussi été nommé. Il s'agit du jeune maestro japonais Kazuki Yamada.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!