Machine learning: L'ordinateur fait mumuse avec la chair humaine
Publié

Machine learningL'ordinateur fait mumuse avec la chair humaine

Un nouvel outil de remplissage automatique de croquis génère des créatures aussi réalistes que peu avenantes.

par
laf

Le programme Edges2Cats avait fait des chats une obsession. Il faisait ressortir l'animal de compagnie à partir d'à peu près n'importe quel croquis en s'appuyant sur TensorFlow, l'outil d'apprentissage automatique mis à disposition par Google.

La chaîne néerlandaise NPO Radio 1 a repris le concept pour les êtres humains en s'entourant d'experts de technologies d'intelligence artificielle de l'Université d'Amsterdam.

Des milliers de visages humains ont alimenté leur programme. Les résultats se révèlent très variés, une fois un croquis dessiné sur l'outil en ligne Pix2Pix. Les remplissages faits par la machine sont parfois réalistes, voire même artistiques. Mais ils sont souvent troublants, surtout si le dessin de base s'éloigne d'un portrait humain. La texture aux allures de chair humaine peut vite faire imaginer les pires créatures d'horreur.

Pour tester l'outil, il faut obligatoirement faire l'esquisse en ligne. Il n'est donc pas possible d'en importer une déjà faite, ni d'utiliser AutoDraw, le service de Google qui transforme un vague croquis en dessin bien fini.

Les technologies d'intelligence artificielle à vocation artistique s'étaient fait remarquer l'an passé, notamment grâce à l'app romande DeepArt et à la russe Prisma, qui transforment une photo ordinaire en peinture numérique.

Ton opinion