Kosovo-Serbie: L'OTAN annonce des renforts pour la KFOR
Actualisé

Kosovo-SerbieL'OTAN annonce des renforts pour la KFOR

L'OTAN a annoncé mardi l'envoi de centaines de soldats supplémentaires au Kosovo après la flambée de violences qui a secoué le pays la semaine dernière.

Un bataillon composé de quelque 600 soldats allemands et d'une centaine d'autrichiens va rejoindre la mission de l'OTAN au Kosovo (KFOR).

Ils doivent arriver sur place dans les prochains jours, ont fait savoir des responsables de l'Alliance atlantique à Bruxelles et à Pristina. La KFOR totalise actuellement quelque 6000 soldats.

Un poste frontalier incendié

«Ce déploiement doit permettre de soulager les troupes actuellement chargées de maintenir la sécurité», a précisé une porte- parole de l'OTAN, Carmen Romero. «La tension dans le pays a diminué depuis la semaine dernière, a-t-elle aussi ajouté.

«La situation ne s'est pas aggravée mais les soldats de la Kfor sont très actifs et le commandement considère que les troupes ont besoin d'être renforcées», a-t-elle poursuivi.

Accusation récente

«Le déploiement ne doit pas être percu comme un signe d'une escalade des tensions. La situation s'est apaisée, c'est une décision purement tactique prise par mesure de sécurité», a-t-elle cnore dit.

Des troubles ont éclaté lorsque les autorités de Pristina ont envoyé le 25 juillet des policiers albanophones occuper les postes- frontières afin de faire respecter une interdiction d'importation des produits en provenance de Serbie. Un policier albanophone a été abattu par balles.

Un dirigeant de la petite communauté serbe du Kosovo, le maire de Mitrovica, a accusé vendredi l'OTAN d'avoir prêté main forte aux autorités de Pristina dans cette affaire.

Mesure récemment

Un convoi de la KFOR comprenant des véhicules blindés a été contraint de rebrousser chemin vendredi par des Serbes kosovars qui ont pris le contrôle de points de passage à la frontière avec la Serbie. Le convoi devait ravitailler des soldats de l'OTAN déployés dans la zone frontalière.

Un détachement de 15 soldats de la Swisscoy a déblayé dans la nuit de dimanche à lundi «avec succès» trois barrages érigés par les Serbes kosovars dans le nord de Kosovo, a indiqué lundi à l'ats le porte-parole de la Swisscoy François Furer, sans préciser les noms des villages par mesure de sécurité.

Le Kosovo a déclaré son indépendance en février 2008, reconnue aujourd'hui par 76 pays dont les Etats-Unis et la plupart des membres de l'UE mais rejetée par la Serbie.

(afp)

Ton opinion