Actualisé 21.09.2017 à 10:21

Caraïbes L'ouragan Maria a dévasté l'île de Porto Rico

Porto Rico a été frappé de plein fouet par Maria, le plus puissant ouragan à jamais avoir balayé ce territoire américain dans les Caraïbes.

1 / 44
Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

AFP
L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

AFP
Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Keystone

L'oeil de cet ouragan «extrêmement dangereux», qui oscille entre catégorie 4 et 5 (le maximum) et engendre des vents soufflant jusqu'à 240 km/h, est arrivé près de Yabucoa, dans le sud-est de Porto-Rico, vers 06h15 locales (12h15 au Luxembourg), a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC). «Le vent fait le bruit d'une femme criant à pleins poumons», a twitté de Fajardo (nord-est de Porto Rico) le photographe Mike Theiss, qui se présente comme un «chasseur de tempêtes». «Nous sommes complètement pilonnés», a-t-il ajouté.

«C'est la tempête la plus dévastatrice du siècle ou de l'histoire moderne (...) Qui sait ce que seront les dégâts», a déclaré mercredi le gouverneur Ricard Rossello sur la chaîne CNN. Il a dit redouter des dommages bien plus importants que ceux causés par l'ouragan Irma, il y a à peine dix jours. Porto-Rico n'a pas connu d'épisode météorologique de cette violence depuis l'ouragan San Felipe Segundo, qui a fait environ 300 morts en 1928.

À l'approche du cœur de l'ouragan, les résidents de la capitale San Juan s'abritaient dans les cages d'escaliers, derrière des murs épais. Des trombes d'eau et des vents déchaînés déferlaient à l'extérieur, arrachant et emportant des arbres qui tombaient sur des véhicules. «Environ 60% du (réseau) d'électricité est hors service à Porto Rico et nous nous attendons à ce que cela augmente. Les télécommunications sont en train de faillir», a ajouté M. Rossello. Plus de 50 000 foyers sont toujours privés d'électricité depuis le passage d'Irma.

(nxp/20 minutes/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!