Grisons: L'ours M13 a été abattu mardi matin
Actualisé

GrisonsL'ours M13 a été abattu mardi matin

Ne se montrant plus farouche devant les hommes et cherchant sa nourriture systématiquement dans les zones d'habitation, l'animal était devenu un danger pour l'homme.

L'ours M13 a été abattu mardi matin dans le val Poschiavo, indiquent les autorités grisonnes et fédérales mercredi.

«Son abattage était devenu inévitable selon le plan de gestion de l'ours», peut-on lire dans le communiqué. Le plantigrade avait été évalué comme «ours à risque» après s'être approché de personnes ces derniers jours.

Les autorités donneront plus d'informations lors d'une conférence de presse à 14h à Coire. Le conseiller d'Etat chargé des forêts, Mario Cavigelli, le chef de l'Office cantonal de la chasse, Georg Brosi, et des responsables de l'Office fédéral de l'environnement seront présents.

Quelques jours plus tôt, M13 a interrompu une deuxième fois son hibernation dans le val Poschiavo (GR). L'animal semblait avoir toujours moins peur des hommes. «Il n'a plus aucun respect pour les gens», déclarait lundi l'inspecteur cantonal de la chasse, Georg Brosi.

L'ours s'était réveillé une semaine auparavant et ne semblait pas vouloir retourner en hibernation.

De plus, une adolescente de 14 ans s'était trouvée presque nez à museau avec l'animal, le week-end dernier. Elle a été choquée et hospitalisée, mais n'a pas été blessée par l'ours.

Sur un sentier

Samedi, M13 a été vu sur le sentier qui mène de Poschiavo à Miralago où il a croisé deux touristes.

M13 est en hibernation depuis mi-novembre. Il est sorti une première fois de son sommeil le 9 février. Il s'est accordé une petite balade de quelques heures dans le sud du val Poschiavo avant de retourner dans ses pénates.

Deux semaines avant d'hiberner, M13 avait pénétré dans une maison de vacances. L'incident a immédiatement relancé les discussions sur un éventuel abattage. Une pétition a été lancée pour tenter de sauver la peau de l'ours.

Face à ces problèmes, des discussions ont commencé entre le canton et la Confédération pour déterminer s'il fallait l'abattre ou non, avec l'issue que l'on connaît. (ats)

M13 a rejoint ses frères M12 et M14

M13, abattu mardi dans le Val Poschiavo (GR), était le dernier encore en vie d'une portée de trois mâles. Ses frères M12 et M14 sont tous les deux morts happés par des voitures en Italie en avril et juin dernier.

Les trois frères faisaient partie d'un projet de repeuplement en ours dans la région du Trentin-Haut-Adige, dans le nord-est de l'Italie. Leur population augmente régulièrement. Actuellement, elle compte une trentaine de plantigrades.

Le WWF dénonce une mort inutile

Le WWF se dit «profondément déçu» de la décision des autorités d'abattre l'ours M13. L'organisation de protection de l'environnement estime que le problème ne venait pas du plantigrade mais de la faible acceptation de l'ours dans le Val Poschiavo (GR).

La population n'est pas suffisamment informée, écrit le WWF mercredi à la suite de l'annonce de l'abattage de M13. Etant donné la réintroduction de l'ours dans les régions alpines, il est nécessaire que ces régions se préparent.

Cela passe par la prévention, comme l'utilisation de containers à ordures anti-ours ou des ruches sécurisées, explique le WWF. Mais le plus important, c'est que la population soit informée. La survie de l'ours passe par son acceptation parmi les habitants des régions concernées.

JJ3 abattu en 2008

Ce n'est pas la première fois que les autorités se voient contraintes d'abattre un ours en Suisse. Il y a presque 5 ans, en avril 2008, le plantigrade JJ3, qui était également considéré comme un risque pour la population, avait été tué.

Ton opinion