Grisons: L'ours qui vaut de l'or
Publié

GrisonsL'ours qui vaut de l'or

L'ancien plantigrade d'un cirque serbe attire les visiteurs au parc Bärenland d'Arosa depuis son arrivée l'été dernier.

par
jeb/gma
1 / 7
Depuis l'été dernier, l'ours Napa est devenu l'attraction de la station grisonne d'Arosa.

Depuis l'été dernier, l'ours Napa est devenu l'attraction de la station grisonne d'Arosa.

Facebook
Le plantigrade attire les visiteurs au parc Bärenland.

Le plantigrade attire les visiteurs au parc Bärenland.

Facebook
Quelque 35'000 personnes sont déjà venues le voir dans les Grisons.

Quelque 35'000 personnes sont déjà venues le voir dans les Grisons.

Facebook

Depuis fin juillet, il est devenu l'attraction de la station d'Arosa. Napa, ancien ours d'un cirque serbe, a déjà attiré quelque 35'000 visiteurs au parc Bärenland. Et ses fans peuvent le suivre à distance grâce à une webcam, un compte Instagram et une page Facebook.

L’ours qui vaut de l’or

Depuis fin juillet, il est devenu l’attraction de la station d’Arosa. L’ancien ours de cirque serbe Napa a déjà attiré quelques 35 000 visiteurs au parc Bärenland. Et ses fans peuvent le suivre à distance grâce à une webcam, un compte Instagram et une page Facebook. (Vidéo: Arosa Bärenland)

Dans un sondage réalisé auprès des visiteurs, 60% ont déclaré qu'ils étaient venus à Arosa la première fois pour voir le plantigrade, et 55% ont déclaré y avoir également passé la nuit.

«Par rapport à l'an passé, nous enregistrons une hausse de 20% du nombre de nuitées», constate Pascal Jenny, directeur de l'office du tourisme local. «D'ordinaire, nous estimons qu'une croissance de 1% coûte 150'000 fr. de marketing, estime-t-il. Et pour atteindre la même visibilité sur les réseaux sociaux, il aurait fallu débourser entre 600'000 et 700'000 francs».

Ton opinion