Praille-Acacias-Vernets (GE): L'outil pour faire bouger les entreprises est prêt

Actualisé

Praille-Acacias-Vernets (GE)L'outil pour faire bouger les entreprises est prêt

La fondation qui aidera les sociétés à déménager du secteur prévu pour accueillir la Genève du XXIe siècle est en gestation au Parlement.

Le conseiller d'Etat Antonio Hodgers mène tambour battant la mutation urbaine du secteur Praille-Acacias-Vernets.

Le conseiller d'Etat Antonio Hodgers mène tambour battant la mutation urbaine du secteur Praille-Acacias-Vernets.

Keystone/Martial Trezzini

Le Conseil d'Etat genevois a annoncé mercredi la création de la Fondation PAV (Praille-Acacias-Vernets) pour aider au plus grand projet d'aménagement du canton. L'organisme de droit public doit devenir «le moteur» de cette mutation urbaine planifiée sur une quarantaine d'années.

Aujourd'hui, environ 1600 entreprises se trouvent dans le périmètre du PAV. Certaines disposent sur les parcelles qu'elles occupent de droits de superficie de longue durée. La Fondation PAV sera chargée d'acquérir ces droits de superficie, puis ensuite de les revendre aux promoteurs qui participeront au réaménagement de la zone.

Ce travail se fera par étapes. Dans un premier temps, la fondation va s'endetter en indemnisant les premières entreprises qui déménagent du secteur. Elle va ensuite tirer des revenus des droits de superficie qu'elle va accorder. Son bilan devrait commencer à s'équilibrer à partir de 2040.

Gain prévu de 800 millions

Il est prévu que la fondation entre en activité en 2018. Un projet de loi a été transmis mercredi au Grand Conseil par le gouvernement. Il est prévu de dissoudre la fondation aux alentours de 2060, une fois la transformation urbaine achevée. A la fin du processus, l'Etat de Genève devrait pouvoir encaisser un gain financier évalué à 800 millions de francs.

Le PAV n'est pas une friche industrielle. C'est une zone florissante, avec de nombreuses activités, et des parcelles qui ne sont souvent pas disponibles immédiatement, a souligné le conseiller d'Etat genevois Antonio Hodgers. Réaménager le secteur sera une entreprise au long cours.

En résumé, la fondation servira d'interlocuteur pour les porteurs de projets souhaitant contribuer au développement du quartier. A terme, le PAV accueillera 12'400 nouveaux logements et 6'200 emplois supplémentaires. Des infrastructures et des équipements publics y seront aussi construits. (ats)

Ton opinion