Libéralisation de la Poste: L'ouverture du marché postal inquiète
Actualisé

Libéralisation de la PosteL'ouverture du marché postal inquiète

A moins d'une semaine de la session des Chambres fédérales, où le thème sera débattu, les syndicats réclament des mesures d'accompagnement pour protéger les travailleurs.

«Il ne faut pas seulement une obligation de négocier une convention collective de travail, mais le devoir de conclure une telle convention», ont souligné Travail.Suisse et transfair mardi dans un communiqué. Outre une détérioration des conditions de travail, le financement du service universel et sa qualité seraient remis en cause, mettent-ils en garde.

De manière plus générale, Travail.Suisse et transfair ont plaidé pour un service public «étendu et de qualité». Il s'agit de la condition pour un développement positif de l'économie et de la société, avancent-ils. Il ne faut donc surtout pas remettre le service public en mains privées.

Se basant sur des expériences de l'étranger, ils soulignent que le bilan des libéralisations du service public est catastrophique: dans beaucoup de domaines, les prix ont augmenté et la qualité des prestations a baissé.

(ats)

Ton opinion