Actualisé 31.08.2007 à 14:56

L'UDC affirme que Doudou Diène a besoin d'une leçon de démocratie

L'UDC a réagi à la lettre du rapporteur de l'ONU contre le racisme Doudou Diène adressée au Conseil fédéral, critiquant une affiche du parti.

Elle affirme que Doudou Diène «a un urgent besoin d'une leçon de démocratie directe».

Dans un communiqué publié vendredi, l'Union démocratique du centre (UDC) accuse le rapporteur de faire pression sur la Suisse. «Il veut que les étrangers ayant commis des actes criminels ne puissent plus être expulsés», affirme le parti de droite.

L'UDC souligne que la Suisse a de «gros problèmes» avec la criminalité des étrangers et la violence des jeunes. «Au lieu de soutenir les autorités suisses pour que la sécurité soit renforcée dans le pays, le collaborateur de l'ONU nous critique de manière régulière», déplore l'UDC, en rappelant les précédentes critiques de Doudou Diène lors de sa visite en Suisse en janvier 2006.

«Maintenant il appelle plus ou moins le gouvernement à fermer les yeux sur les problèmes de sécurité, mais ces problèmes vont toujours s'aggraver», poursuit l'UDC.

Elle demande au Conseil fédéral «de donner une leçon de démocratie directe, de liberté d'expression et des réalités suisses» à Doudou Diène. Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a indiqué jeudi que Berne répondra à la lettre du rapporteur critiquant l'affiche de l'UDC «Pour plus de sécurité» représentant des moutons blancs chassant de Suisse un mouton noir. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!