L'UDC campe sur des positions
Actualisé

L'UDC campe sur des positions

A moins de trois semaines de l'élection du Conseil fédéral, l'UDC a une nouvelle fois menacé de se retirer du gouvernement si ses candidats ne sont pas élus.

«Nous irons alors dans l'opposition», a lancé samedi à Berne son président Ueli Maurer, à l'occasion de la commémoration des 90 ans du discours du «Bierhübeli».

En 1927, le discours du futur conseiller fédéral Rudolf Minger avait donné le coup d'envoi de la création du parti des paysans, artisans et bourgeois bernois, qui devait devenir l'Union démocratique du centre. Ueli Maurer a rappelé que Minger, lors de son élection, avait déclaré qu'il redeviendrait paysan dans sa ferme lorsqu'il quitterai le gouvernement. Il faut de «la grandeur et de la force» pour le faire, a observé le président de l'UDC.

En lui-même, un siège au Conseil fédéral n'a aucune valeur pour le parti, a ajouté Ueli Maurer, ce n'est qu'une possibilité de mettre en pratique la politique de l'UDC et cela ne peut se faire qu'avec «les bonnes personnes que nous avons choisies». Un parti de l'importance de l'UDC, qui a autant de parlementaires que deux autres partis politiques, doit avoir les représentants au gouvernement qu'il s'est choisi. (ap)

Ton opinion