Actualisé

Conseil nationalL'UDC écrase les Verts et les Vert'libéraux

Le Conseil national glisse nettement à droite. Le parti agrarien devrait s'adjuger 11 sièges supplémentaires au National, selon les projections nationales. L'écologie se trouve du côté des perdants.

Selon les projections nationales de la SSR, l'UDC devrait augmenter sa députation de 11 sièges, le PLR de 3. L'écologie ne fait plus recette: les Verts'libéraux reculeraient de 6 sièges et les Verts de 5. Le PS en perd 3.

Selon les résultats définitifs dans 23 cantons en début de soirée, l'UDC gagne 8 sièges et retrouve son niveau de 2007, le PLR 1 siège. L'écologie ne fait plus recette: les Verts perdent 3 sièges, les Vert'libéraux 4. Le PS recule de 1 siège, le PDC de 2. Le PBD se maintient encore pour le moment.

Cette progression aussi forte des démocrates du centre est une surprise. Avec 65 sièges, l'UDC battrait son record de 2007 (62). De plus, en y ajoutant les deux voix léguistes, celle du MCG et les 33 du PLR, la droite obtiendrait la majorité absolue à la Chambre du peuple.

Saignée verte

Ce gain se fait notamment au détriment de l'écologie politique, avec 11 sièges de moins entre les Verts et les Vert'libéraux, selon les estimations. Cette saignée à la fois au centre et à gauche ne dervrait pas pouvoir être compensée. Au centre, le PDC devrait perdre deux élus, le PBD un seul, loin de la débâcle annoncée. Le PEV maintiendrait ses deux sièges.

A gauche, le PS, avec deux fauteuils en moins, limite la casse, mais ne parviendra sûrement pas non plus à compenser les pertes de son allié écologiste. La gauche de la gauche fait son grand retour sous la Coupole.

Le popiste neuchâtelois Denis de la Reussille en sera un de ses représentants. Il a été élu au détriment des Verts, qui perdent leur siège. Il sera accompagné d'un socialiste, 1 PLR et 1 UDC. Le socialiste Jacques-André Maire conserve son siège. L'UDC Raymond Clottu également.

PS fribourgeois affaibli

Le PS fribourgeois perd le siège d'Ursula Schneider Schüttel au profit de l'UDC Pierre-André Page, qui décroche ainsi un deuxième siège à son parti. Dans le canton du Jura, Jean-Paul Gschwind (PDC) et Pierre-Alain Fridez (PS) retrouveront leur siège à Berne.

A Genève, le PLR sort vainqueur. Il remporte un troisième siège au détriment des Verts. La droite renforce ainsi sa majorité avec sept représentants sur onze.

Parmi les derniers cantons connus, Zurich fait une fleur au PS en le couronnant grand vainqueur, avec deux sièges en plus, à la surprise générale. L'UDC et le PLR gagnent un siège. Vertl'libéraux, Verts et PBD perdent un mandat. Le PDC et le PEV se maintiennent avec deux, respectivement un fauteuil.

Zurich la rose

L'UDC Roger Köppel, nouveau venu en politique, fait partie des futurs députés. Le rédacteur en chef de la Weltwoche a brûlé la politesse à de fameux sortants qui n'ont pas été réélus : ni Christoph Mörgeli, ni Hans Fehr ne retourneront sous la Coupole. Côté PS, l'ancien ambassadeur Tim Guldimann fera aussi son entrée à Berne.

A Bâle-Ville, le PDC a perdu un siège qui reviendra au parti de gauche Basta!, qui enverra ainsi le second élu de la gauche de la gauche. Le libéral Christoph Eymann s'empare du siège des radicaux. Les autres partis maintiennent leur députation. A Bâle-Campagne et au Tessin, c'est le statut quo en termes de sièges.

Vaud et Valais en suspens

Dans le canton de Vaud, les résultats définitifs ne sont pas encore connus. Le PLR progresserait de quatre à cinq sièges, selon les projections SSR. Ce siège serait gagné au détriment du PS qui reculerait de six à cinq. L'UDC resterait stable avec quatre sièges, de même que les Verts (2), les Vert'libéraux (1) et le PDC (1).

Le doyen en âge du Parlement, Jacques Neirynck, 84 ans, devrait être éjecté du National. Peut-être au profit de Claude Béglé, l'ancien patron de La Poste.

Le suspense est total en Valais. Le vote décisif des villes de Monthey et de Sion est encore attendu. Les projections de la SSR donnent une progression d'un siège pour le PDC et pour l'UDC, la perte d'un siège par le PS et le statu quo pour le PLR.

Dans le canton de Berne, l'UDC peut compter sur un siège supplémentaire, selon les projections. Les Verts et les Vert'libéraux perdent eux chacun un siège. Les places à la Chambre du peuple sont d'autant plus chères dans le canton que le nombre de sièges passe de 26 à 25. D'après les projections, ils sont répartis ainsi: UDC 9, PS 6, PBD 4, PLR 2, Verts 2, PEV 1 et Vert'libéraux 1.

La fille de Blocher élue

Parmi les conseillers nationaux réélus figurent notamment le président du PBD Martin Landolt. Le Glaronais a réussi à contrecarrer le candidat du PS, soutenu par l'UDC. Les démocrates du centre ont par contre réussi à s'emparer du siège du PLR dans les cantons d'Uri et Appenzell Rhodes-Extérieures. En Thurgovie, le PLR ravit le fauteuil du PVL.

Dans les Grisons, Magdalena Martullo-Blocher (UDC), la fille de l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, a été élue au détriment du sortant Vert'libéral Josias Gasser. Elle a décroché un deuxième siège pour son parti. Dans le canton de St-Gall, l'UDC et le PLR gagnent un siège au détriment des Verts et des Vert'libéraux.

A Soleure, le PDC cède son siège perdu par le canton à cause de la diminution démographique. Il n'aura plus qu'un siège, contre 2 à l'UDC, 2 au PS et 1 au PLR. Dans le canton d'Argovie, l'UDC et le PLR gagnent chacun un siège et le PS en perd un. Le PDC, les Verts, les Vert'libéraux et le PBD préservent leurs sièges. (ats)

PS, UDC et PLR pour un ou deux sièges de plus

Les trois partis pourraient voir leur députation au Conseil des Etats augmenter d'un à deux sièges. Les seconds tours seront décisifs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!