Affaire UBS/Etas-Unis: L'UDC exige un débat urgent sur le secret bancaire

Actualisé

Affaire UBS/Etas-UnisL'UDC exige un débat urgent sur le secret bancaire

Le groupe parlementaire UDC veut un débat urgent sur le secret bancaire lors de la session de printemps.

Pour le parti, la décision provisoire du Tribunal administratif fédéral (TAF) est la preuve qu'il y a un problème dans la manière dont les autorités ont agi.

«Le groupe parlementaire UDC réprouve l'attitude du Conseil fédéral, de l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) et de l'UBS», a indiqué samedi à l'ATS son chef Caspar Baader. Ils se sont moqués du droit international et de la procédure d'entraide judiciaire: la décision du TAF le souligne encore une fois, a-t-il déclaré.

Outre un débat aux Chambres, l'UCD entend présenter d'autres demandes. Le parti agrarien exige notamment du Conseil fédéral un rapport sur la manière dont il entend protéger le secret bancaire de pressions à venir.

Pas de changement pour le PDC

«La décision du TAF est logique. L'Etat de droit est défendu», a pour sa part indiqué le président du PDC Christophe Darbellay. «Mais sur le fond, ça ne change plus grand chose», regrette-t-il.

«Le Conseil fédéral, la Finma et le ministre des finances doivent désormais assumer leurs responsabilités. S'il s'agit effectivement de fraude fiscale, pas de problème, le secret bancaire peut être levé. Sinon, toute l'affaire deviendra beaucoup plus compliquée», a-t-il averti. (ats)

Ton opinion