Votations cantonales: L'UDC fait «une boulette» mais rectifie le tir
Actualisé

Votations cantonalesL'UDC fait «une boulette» mais rectifie le tir

L'UDC a fait «une boulette» dans le cadre des votations cantonales, le 17 mai, qui scelleront le sort du jury populaire à Genève.

A cause d'une erreur interne, la brochure distribuée avec le bulletin de vote incite à voter «oui» alors que le mot d'ordre du parti est «non».

«J'étais au fond de mon lit et la personne qui avait les deux signatures a rempli le document en écrivant «oui» au lieu de «non», ce qui est une boulette», a indiqué samedi à l'ATS Eric Bertinat, secrétaire général de l'UDC Genève, confirmant l'information parue dans la «Tribune de Genève». «En mon absence, l'erreur n'a pas été relevée, c'est un mauvais concours de circonstances».

Pour rectifier le tir, l'UDC a fait imprimer une affiche barrée d'un grand «non». «Nous éditons aussi un document spécial pour les votations dans lequel on insiste sur le mot d'ordre qui est bien le «non»», a ajouté M. Bertinat. Les partis politiques doivent déposer leur mot d'ordre en mains propres au service des votations et élections du canton, un bon mois à l'avance.

A Genève, le jury populaire pourrait disparaître du paysage judiciaire le 17 mai. Les Genevois doivent se prononcer sur cette institution vieille de 200 ans, dont l'avenir est compromis par l'introduction, en 2011, du code de procédure pénale suisse unifié.

(ats)

Ton opinion