Fribourg - Conseil des Etats: L'UDC ne brigue pas la succession d'Alain Berset
Actualisé

Fribourg - Conseil des EtatsL'UDC ne brigue pas la succession d'Alain Berset

Le comité directeur de l'UDC du canton de Fribourg a décidé de ne pas se lancer dans la course à l'élection complémentaire au Conseil des Etats du 11 mars.

Néanmoins, si d'ici le 16 janvier, date du dépôt des listes électorales, des éléments politiques particuliers devaient survenir, l'UDC se réserve le droit de revoir sa décision, a indiqué lundi sa présidente Gilberte Demont dans un communiqué de presse. Le cas échéant, une candidature UDC sera annoncée le lundi matin 16 janvier.

Lors des élections fédérales, le 23 octobre dernier, le conseiller national Jean-François Rime (UDC/FR) avait soutenu une double candidature, comme il l'avait déjà fait en 2007. Il a été élu sans mal pour un 3e mandat au National. Il a en revanche fait un piètre résultat pour les Etats.

M.Rime n'a pas réussi à provoquer un second tour: les deux sortants - Urs Schwaller et Alain Berset - ont été largement élus au premier tour déjà.

L'UDC n'est pas le seul parti à ne pas présenter de candidat à l'élection complémentaire. Le PDC en fait de même. Mais il est déjà présent à la Chambre des cantons avec M.Schwaller.

Election tacite possible

Il est à noter que s'agissant d'une élection complémentaire, il serait théoriquement possible qu'elle se fasse tacitement, si personne ne venait défier Christian Levrat. Le PLR a annoncé vouloir envoyer un candidat. Mais pour le moment, aucun de ses membres n'est sorti du bois.

Après avoir été repoussée, une décision est attendue pour le 11 janvier. Le candidat le plus naturel serait le conseiller national Jacques Bourgeois, mais ce dernier réserve sa décision en particulier pour des raisons de disponibilités.

Le PLR cogite

M. Bourgeois est directeur de l'Union suisse des paysans et entend le rester. Or la charge de sénateur est plus accaparente que celle de conseiller national.

Le nom de l'ancien conseiller d'Etat Claude Lässer est également avancé. Ce dernier a cependant récemment évalué les probabilités qu'il se présente à 30%. Une retraite active s'annonce de toutes façons pour l'ancien grand argentier fribourgeois, dont rien moins que la présidence du Groupe E..

(ats)

Ton opinion