Actualisé

Assurance de baseL'UDC prône des coupes dans la santé des dames

Le parti veut tailler dans l'assurance maladie de base. Avortement, césarienne ou mammographie sont visés.

par
Francesco Brienza

Les démocrates du centre renforcent leur combat contre l'augmentation des coûts. Elu schwytzois et président de la Commission de la santé du Conseil des Etats, Alex Kuprecht n'y va pas par quatre chemins lorsqu'il expose ses solutions. «L'assurance de base est beaucoup trop complète. La mammographie des femmes en bonne santé ne devrait pas être remboursée», explique-t-il, notamment à «CSS Magazine». «De plus, son utilité est contestée par les spécialistes», poursuit-il.

Autre son de cloche du côté des professionnels de la santé. Pour le Dr Jacques de Haller, président de la Fédération des médecins suisses, il s'agit avant tout d'une question d'égalité dans l'accès aux soins: «Toutes les femmes devraient avoir le choix de passer une mammographie. La prévention est primordiale pour traiter au mieux une tumeur. La mortalité à la suite d'un cancer du sein est d'ailleurs plus élevée dans les cantons alémaniques, où cet examen n'est pas remboursé.»

Alex Kuprecht ne s'arrête pas aux seules mammographies. Selon lui, les césariennes programmées et les avortements seraient aussi à proscrire des prestations de base, de même que les «cas bagatelles», tels que les refroidissements.

Que pensez-vous de payer pour une mammographie?

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!