Suisse: L'UDC se serre la ceinture
Actualisé

SuisseL'UDC se serre la ceinture

L'UDC veut diminuer ses coûts de 20%. Pour ce faire le président du parti, Toni Brunner, et les six vice-présidents renoncent à leurs indemnités pour un montant global de 110'000 francs. Le porte-parole est quant à lui licencié.

Par ailleurs, des coupes seront effectuées dans les publications, les manifestations et les assemblées. La présence sur le net sera aussi réduite, précise vendredi le parti dans un communiqué.

En cause, selon l'UDC, la baisse des dons. Alors que ces derniers atteignaient 1,3 million de francs en 2008, le parti s'attend à toucher 800'000 francs cette année.

Ces mesures, proposées par la direction du parti, ont été approuvées vendredi par le comité directeur. Celui-ci a également approuvé les comptes 2008 qui se soldent par un résultat positif et comportent des dépenses de 2,99 millions.

Dès le 1er juillet, Martin Baltisser occupera la fonction de secrétaire général. Avec le départ du porte-parole actuel, Alain Hauert, le secteur de la communication sera restructuré. Douze collaborateurs travailleront encore pour l'UDC. (ats)

Ton opinion