Affiche polémique: L'UDC va faire sa promo avec le logo de Gottéron
Actualisé

Affiche polémiqueL'UDC va faire sa promo avec le logo de Gottéron

Le parti agrarien tente de s'imposer en vue des élections communales de Fribourg, en mars, en surfant sur la popularité de son club de hockey.

par
Raphaël Pomey

Jeune loup de l'UDC romande, Kevin Grangier n'a pas de réticences à frapper fort, lorsqu'il s'agit de créer le buzz. Installé à Fribourg depuis deux ans, l'étoile montante du parti a imaginé, avec ses camarades, une campagne d'affichage pour le moins osée pour faire parler de lui avant les élections communales de mars.

Pour l'UDC, la ville comporte un intérêt stratégique majeur, car elle présente toujours le risque de faire tourner le canton à gauche, lors de certaines votations. «Et à la différence de Lausanne ou Genève, où la droite fait de la figuration, il y a une vraie place à prendre», explique Kevin Grangier. Outre diverses attaques contre les politiciens de gauche, l'UDC prévoit de mettre dans les rues une image de dragon vert, évoquant très clairement le célèbre logo du HC Fribourg-Gottéron. Au-dessus du dessin, un texte annonce que, selon une déclinaison du leitmotiv du parti au niveau suisse, «les Fribourgeois votent UDC».

«Un parallèle à tirer entre l'UDC et le club»

«Le dragon est un symbole historique de la ville, que le club a utilisé par la suite, explique Kevin Grangier, pour qui l'utilisation de cette image ne relève pas de la récupération. Nous pensons qu'il y a un parallèle que l'on peut clairement établir entre notre parti et le HC Gottéron. Des valeurs de constance, de dépassement de soi, de rigueur.»

Cette déclaration d'amour n'est apparemment pas du goût du club. Non consulté par l'UDC et fondamentalement apolitique, il ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet. Son responsable administratif, Raphaël Berger, précise néanmoins qu'une prise de contact est prévue avec le parti sur le sujet.

«Les fans risquent de boycotter l'UDC»

La déléguée des fan's, Isabelle Soom, est plus loquace: «Les gens vont croire que le club a donné son accord pour faire de la pub à l'UDC. Ce n'est pas très correct.» Elle estime que certains supporters risquent même de boycotter le parti suite à cette utilisation cavalière d'une image liée au HC Gottéron.

Saint Patron de la ville également pris à partie

Le club de hockey n'est pas le seul emblème de la ville que tente de s'approprier l'UDC. Convaincu d'être l'authentique parti chrétien local, l'UDC met aussi en scène, sur l'une de ses affiches, l'illustre Saint Nicolas, crosse et mitre au vent. Une façon, pour l'UDC, d'attaquer frontalement le PDC, principal parti local: «Si Saint Nicolas voyait l'état de la ville, il serait fâché», juge Kevin Grangier. Face à l'endettement de la collectivité, à l'insécurité et à la politique anti transport-privé (sic) de la ville, il croit que le Saint Patron voterait UDC, face à un PDC devenu «un nid de gauchistes», dixit Kevin Grangier.

«Ce genre de campagne agressive ne me surprend pas», rigole Laurent Dietrich, président du PDC en ville. Il estime qu'il serait plus intéressant d'être attaqué sur des objets concrets que sur de grandes idées un peu vagues. Une petite montée de l'UDC au législatif est néanmoins à prévoir pour les prochaines élections, juge-t-il.

Ton opinion