Politique: L'UDC va laisser tomber ses femmes
Actualisé

PolitiqueL'UDC va laisser tomber ses femmes

Les Femmes UDC n'ont pas trouvé leur public. Leur présidente Judith Uebersax propose maintenant une réorientation.

Judith Uebersax veut réorienter les Femmes UDC.

Judith Uebersax veut réorienter les Femmes UDC.

photo: Keystone

Les Femmes UDC ne peuvent que constater leur échec. Pas assez de membres et pas d'intérêt. Pour ces raisons, la présidente Judith Uebersax a donné le choix à la direction du parti: il faut s'investir davantage ou laisser tomber parce que continuer comme ça n'apporte rien, rapporte le Tages-Anzeiger dans son édition du 20 janvier.

La direction a tranché et va mettre fin à sa section féminine. «Pas besoin de politique pour les femmes mais d'une politique pour tous», a jugé le vice-président Oskar Freysinger, puisque les femmes n'ont pas de besoin particulier. En outre, le parti juge également sa ligne favorable aux femmes puisqu'elle combat la criminalité étrangère, qui s'en prend surtout aux femmes.

Pour une politique familiale

Le vice-président Luzi Stamm partage cet avis. «Nous avons aussi peu besoin d'une section pour femmes que de groupes séparés pour juniors, seniors ou Suisses de l'étranger. Ce qui compte, c'est une UDC unie et compacte.»

Judith Uebersax va donc proposer vendredi un nouveau concept. L'étiquette Femmes UDC ne plait visiblement pas aux citoyennes, constate-t-elle. Elle suggère donc de nommer à la direction une responsable pour la politique familiale et la sécurité dans l'espace public.

Il y a de la place pour les femmes

Oskar Freysinger et Luzi Stamm soutiennent cette proposition. «Je salue cette approche. Une politique de femmes basée sur les faits est la seule correcte», applaudit Luzi Stamm. Il estime également que plus de femmes rejoindraient les instances dirigeantes «si elles collaient davantage à la politique du parti pour l'asile et les étrangers».

Il y a de place pour elles si elles veulent un poste plus élevé et si elles suivent les directives sans compromis sur les sujets importants à l'UDC, ajoute le conseiller national argovien. Si ces propositions sont approuvées, la partie devra changer ses statuts lors de son assemblée en avril.

(NewsXpress)

Ton opinion