Conseil municipal genevois: L'UDC Yves Nidegger démissionne
Actualisé

Conseil municipal genevoisL'UDC Yves Nidegger démissionne

L'UDC Yves Nidegger abandonne son mandat au Conseil municipal de la Ville de Genève entamé en juin dernier.

L'annonce de la démission d'Yves Nidegger vise à clarifier la situation.

L'annonce de la démission d'Yves Nidegger vise à clarifier la situation.

Pour le conseiller national sortant, également candidat à l'élection complémentaire à la Cour de comptes dimanche, le cumul des charges n'était plus possible.

Deux mandats parlementaires, l'un à Berne et l'autre à Genève, ne peuvent pas être menés de front, a indiqué vendredi à l'ats Yves Nidegger, confirmant une information de la «Tribune de Genève». Il aurait voulu attendre jusqu'au 23 octobre, date des fédérales, avant de choisir en cas d'élection entre Berne et Genève, mais les circonstances l'ont poussé à anticiper.

En effet, entre-temps s'est greffée sa candidature à l'élection complémentaire de la Cour des comptes. Une candidature soutenue par l'Entente bourgeoise (PDC et PLR) en contre-partie du soutien de l'UDC pour le ticket PLR-PDC pour le Conseil des Etats en octobre. Cette stratégie fait grincer les dents de certains militants de l'Entente qui refusent malgré tout de s'allier avec l'UDC.

La candidature d'Yves Nidegger est donc la cible de nombreuses critiques. La dernière en date est celle du conseiller municipal Michel Chevrolet qui lui reproche son absentéisme au Conseil municipal. L'annonce de la démission d'Yves Nidegger vise donc à clarifier la situation

Yves Nidegger sera remplacé au Municipal par Françoise Amaudruz ou le député Christo Ivanov, les deux premiers «viennent ensuite». Eric Bertinat, chef de groupe, n'exclut pas d'autres démissions afin de régler les problèmes d'absentéisme dans ses rangs.

(ats)

Ton opinion