Actualisé 24.11.2008 à 22:10

Succession de Samuel Schmid

L'UDC zurichoise se range derrière Blocher

Les délégués de l'UDC zurichoise proposent Christoph Blocher pour succéder à Samuel Schmid au Conseil fédéral.

Lors d'une assemblée lundi soir à l'Albisgüetli, ils ont décidé de suivre la proposition de leur comité directeur.

Le double ticket a été clairement refusé par les 332 délégués de l'UDC zurichoise. Ueli Maurer, son président, a déclaré qu'il n'appartenait pas à une section cantonale de se prononcer sur la tactique.

Proposition applaudie

Deux délégués auraient souhaité un double ticket Christoph Blocher et Ueli Maurer. Cette proposition a même été applaudie. Comme M. Maurer ne s'est pas proposé pour cette option, il n'y a pas eu de vote sur ce point.

La nomination de Christoph Blocher a obtenu 264 voix contre 45. Pour sa part, la conseillère d'Etat Rita Fuhrer, présentée par les femmes UDC, a déclaré vouloir accepter la charge de conseillère fédérale le cas échéant, uniquement si elle est désignée au préalable par le groupe UDC au Parlement.

«L'UDC ne doit pas se borner à lancer dans la course un candidat qui plaît aux autres partis», a dit le conseiller national Christoph Mörgeli. «Si les autres partis ne veulent pas de Christoph Blocher, ils n'ont qu'à prendre une décision et à en assumer les conséquences», a-t-il poursuivi.

Mauvais signal

Ne pas choisir Christoph Blocher aurait été un mauvais signal à donner à l'UDC suisse, a relevé pour sa part Ueli Maurer. Cela aurait signifié que l'UDC zurichoise donne son feu vert à un changement de cap, ce qui n'est pas le cas.

Le délai interne à l'UDC pour une candidature à la succession de Samuel Schmid arrive à échéance mardi à 9h00. Le groupe UDC tranchera jeudi en faveur d'une ou de deux personnes parmi les dix en lice. A moins qu'il tire un autre nom de son chapeau.

Non désigné par sa section mais officieusement parmi les favoris, le président de l'UDC zurichoise Ueli Maurer pourrait être repêché par le groupe. L'ancien président de l'UDC suisse a néanmoins annoncé qu'il refuserait de figurer sur un ticket avec Christoph Blocher.

Lancé par sa section de Bâle-Campagne, le chef du groupe parlementaire aux Chambres Caspar Baader ne veut pas non plus se mesurer à l'ancien conseiller fédéral. Juste après son investiture par le comité directeur de l'UDC zurichoise il y a huit jours, Christoph Blocher n'a de toute façon pas garanti qu'il resterait à la disposition de son parti si le groupe opte pour une double candidature.

Dix candidats à la candidature

Avec la nomination de Christoph Blocher, le nombre de prétendants officiels à l'investiture s'établissait à dix lundi soir. Le conseiller national Hansjörg Walter ayant décliné l'offre ce week-end, la section thurgovienne a renoncé à son assemblée d'investiture agendée lundi soir.

Les autres sections ont déjà choisi le conseiller d'Etat vaudois Jean-Claude Mermoud, le président des Jeunes UDC Erich Hess, la conseillère d'Etat Rita Fuhrer (ZH), les conseillers nationaux Pirmin Schwander (SZ), Adrian Amstutz (BE), Andreas Aebi (BE), Thomas Hurter (SH) ainsi que le conseiller aux Etats Hannes Germann (SH).

Dans la campagne soleuroise

Le comité du groupe UDC aux Chambres fédérales se réunira mercredi pour faire une proposition au groupe. Celui-ci s'exilera jeudi à Niederbuchsiten (SO) pour trancher, a annoncé le porte- parole du parti Alain Hauert.

Au siège de l'entreprise d'électroménager Jura, il décidera d'abord s'il lance un ou deux candidats dans la course. Le choix du ou des noms viendra ensuite. Au préalable, le groupe devra décider s'il vote à bulletin secret ou à main levée.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!