Commerce: L'UE répliquera aux sanctions américaines
Actualisé

CommerceL'UE répliquera aux sanctions américaines

Angela Merkel a fait savoir que l'UE ne restera pas les bras croisés si Trump venait à imposer des taxes punitives aux exportations d'acier et d'aluminium.

Angela Merkel s'est exprimée depuis le Portugal où elle effectue une visite officielle.

Angela Merkel s'est exprimée depuis le Portugal où elle effectue une visite officielle.

Keystone

L'Union européenne (UE) répliquera de façon «décidée et unie» si les Etats-Unis imposent des taxes punitives sur ses exportations d'acier et d'aluminium, a prévenu jeudi la chancelière allemande Angela Merkel, en visite à Lisbonne.

Les membres de l'UE sont convenus «de répliquer de façon intelligente, décidée et unie», a déclaré Mme Merkel lors d'une conférence de presse avec son homologue portugais Antonio Costa. Les sanctions étudiées par le président américain Donald Trump «ne sont pas conformes aux règles de l'Organisation mondiale du commerce», a-t-elle souligné.

La chancelière a cependant ajouté qu'elle ne voulait pas anticiper sur la réaction européenne «parce que nous ne connaissons pas encore la décision» américaine. Le président Trump doit encore confirmer la mise en place de taxes douanières supplémentaires de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium européens. Il avait accordé à l'UE une exemption temporaire qui expire vendredi.

Selon le Wall Street Journal, l'administration américaine devrait entériner l'application de ces droits de douane douaniers dès jeudi. A Berlin, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas s'est élevé contre tout retour à des mesures protectionnistes dans le commerce international, en recevant son homologue chinois Wang Yi. «Nous n'avons aucun intérêt à ce qu'on revienne en arrière dans la politique commerciale. Pour être clair, le protectionnisme et l'enfermement face au libre-échange ne doivent pas reprendre le dessus», a-t-il déclaré. (nxp/ats)

L'UE et Japon redoutent de «sérieuses turbulences»

L'Union européenne et le Japon redoutent que les taxes envisagées par les Etats-Unis sur les voitures importées provoquent de «sérieuses turbulences» sur les marchés si elles étaient appliquées, dans un communiqué commun diffusé jeudi à Paris. «Si ces mesures à l'étude sont imposées», elles «provoqueraient de sérieuses turbulences sur les marchés internationaux», ont prévenu la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, et le ministre japonais au Commerce, Hiroshige Seko, qui ont également exprimé «leur préoccupation» à propos des taxes américaines sur l'acier et l'aluminium qui pourraient entrer en vigueur dès jeudi.

(NewsXpress)

Ton opinion